Faits divers – Justice

Un mineur de 17 ans mis en examen pour meurtre et incendie après la mort d'une jeune femme à Chinon

Par Marie-Ange Lescure, France Bleu Touraine et France Bleu vendredi 17 février 2017 à 11:03 Mis à jour le vendredi 17 février 2017 à 19:06

La jeune femme est morte suite à une hémorragie provoquée par les coups qu'elle a reçus.
La jeune femme est morte suite à une hémorragie provoquée par les coups qu'elle a reçus. © Maxppp -

Un mineur originaire de Chinon a été placé en détention provisoire au quartier des mineurs de la maison d'arrêt de Tours. Il a été mis en examen pour meurtre et incendie.

La jeune femme de 31 ans retrouvée dans son appartement le week-end dernier à Chinon est morte suite à une hémorragie provoquée par les nombreux coups qu'elle a reçus notamment au visage. Un jeune homme de 17 ans est en garde à vue, il devrait être déféré devant un juge d'instruction ce vendredi.

Le corps de cette jeune femme de 31 ans avait été retrouvé dans son appartement, dans la nuit de samedi à dimanche dernier, à Chinon lorsque les pompiers avaient été appelés pour un incendie. Les enquêteurs avaient rapidement constaté qu'il y avait eu deux départs de feu, dans ce logement situé au 3e étage d'un petit immeuble HLM du quartier des Hucherolles, ce qui excluait presque complètement l'hypothèse d'un incendie accidentel.

L'autopsie a montré que la jeune femme était décédée avant les départs de feu et qu'elle est morte d'une hémorragie suite aux nombreux coups qu'elle a reçus notamment au visage. Les enquêteurs avaient relevé dans l'appartement de nombreux éléments scientifiques qui les ont mis dès le début sur la piste de ce jeune homme de 17 ans, déjà connu du tribunal pour enfants.

Le garçon de 17 ans reste muet

Le jeune homme et cette femme de 31 ans se connaissaient semble-t-il seulement depuis quelques jours avant le meurtre. Pour l'instant, le garçon de 17 ans refuse de s'exprimer, il semble le seul impliqué dans la mort de la victime. Il n'a pas pour l'instant expliqué ni sa présence dans l'appartement, ni les circonstances de la mort.

Il devrait être déféré devant le Parquet en fin de journée ce vendredi et pourrait ensuite être présenté à un juge d'instruction.