Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Incendie de la forêt de Chiberta à Anglet

Incendie de la forêt de Chiberta à Anglet : un adolescent en garde à vue

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Pays Basque, France Bleu

Il serait à l’origine de l'incendie qui a ravagé 165 hectares et détruit une trentaine de maisons de la forêt de Chiberta à Anglet le 30 juillet dernier. Un adolescent est en garde à vue à Bayonne, une semaine après l'incendie.

Un homme est en garde à vue à Bayonne. Il est soupçonné d'avoir mis le feu à la forêt de Chiberta à Anglet le 30 juillet dernier.
Un homme est en garde à vue à Bayonne. Il est soupçonné d'avoir mis le feu à la forêt de Chiberta à Anglet le 30 juillet dernier. © Radio France - Anthony Michel

Il s'en serait vanté au près de ses camarades. C'est un adolescent, résident d'un foyer, qui aurait mis le feu à la forêt de Chiberta à Anglet le 30 juillet dernier. Le jeune homme, mineur, 16 ans, aurait raconté son exploit à ses camarades. D'après nos informations ce vendredi 7 août 2020, une semaine après l'incendie, la police judiciaire de Bayonne l'a placé en garde à vue. Une conférence de presse du parquet de Bayonne est prévue ce vendredi après-midi.

Incendie criminel

Les enquêteurs avaient très vite annoncé que cet incendie n'était pas d'origine naturelle. Ils avaient acquis la conviction ni la foudre, ni un accident électrique n'avaient pu déclencher les premières flammes. Le parquet de Bayonne soulignait aussi dès le 1er août qu'il n'y a eu qu'un seul départ de feu, à proximité du stade Orok Bat d'Anglet, suite aux prélèvements de deux équipes d'experts de la police judiciaire, venus de Marseille et Toulouse.

La commune d'Anglet, le département des Pyrénées-Atlantiques et la congrégation des Servantes de Marie sont co-propriétaires du massif forestier. Ils ont lancé un diagnostic phyto-sanitaire pour savoir quels arbres devront être abattus et penser ensemble le reboisement, pas forcément avec une seule espèce de pin, comme était configuré jusqu'à présent le Pignada, qui d'ailleurs signifie "la pinède" en gascon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess