Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Un mois après sa perquisition, le coffe-shop du Mans se dit "confiant" pour son avenir

mardi 12 mars 2019 à 17:49 Par Bertrand Hochet, France Bleu Maine

Le 12 février, la marchandise vendue dans cette boutique du centre-ville a été saisie pour des analyses. Les enquêteurs veulent vérifier si les produits, dérivés du cannabis, respectent bien les teneurs prévues par la loi. Le gérant du coffe-shop affiche sa sérénité. Les clients sont au rendez-vous.

La boutique accueille une cinquantaine de clients par jour.
La boutique accueille une cinquantaine de clients par jour. © Radio France - Bertrand Hochet

Le Mans, France

La boutique "Sa Tea Va", avenue du général Leclerc, au Mans, est toujours gardée par un vigile. Rose en pousse la porte pour la deuxième fois, depuis son ouverture début février 2019. La Sarthoise recherche "quelque chose pour la détendre". Elle n'a ici que l'embarras du choix. Sur le comptoir, par exemple, différentes sortes d'infusions lui sont proposées dans sept bocaux en verre. Le vendeur, après lui en avoir conseillé d'utiliser "une boule à thé" et de préférer "le lait" à l'eau, reconditionne la marchandise dans un petit sachet et délivre une facture. Ce document servira à Rose de preuve d'achat en cas de contrôle par les gendarmes ou les policiers. 

Nous respectons la loi."

Avant de venir, cette cliente s'est assurée que le commerce était bien légal : "tout a été contrôlé", affirme-t-elle. "Je suis en confiance". Ce que lui confirme le gérant du coffe-shop. Karim dit attendre sereinement les résultats des analyses commandées après la perquisition du coffee-shop, le 12 février 2019, une semaine après l'ouverture : "nous sommes sûrs de nos produits, sûrs de nos fournisseurs. Nous sommes confiants et prenons notre mal en patience". 

Le gérant de la boutique, qui accueille chaque jour entre 50 et 70 clients, assure "être dans le cadre de la loi". 

Le taux de THC en question 

Légalement, les produits vendus doivent avoir une teneur en THC (la substance psycho-active du cannabis) inférieure à 0,20%. Le Parquet du Mans indique à France Bleu Maine que cette proportion "s’applique à la plante de cannabis et non au produit fini qui en est issu". 

Sur ce point, Karim, le gérant du coffee-shop précise que "les plantes utilisées sont issues de croisements génétiques entre plants. Nous avons ainsi un taux de THC 100 fois moins élevé que sur les plantes de cannabis classiques. Les nôtres sont à 0,11% ou 0,12% de THC".