Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Un mois de décembre et un début janvier bien gris pour la Loire-Atlantique et la Vendée

lundi 7 janvier 2019 à 19:11 Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan

On manque de soleil depuis début décembre en Loire-Atlantique et en Vendée. Avec une durée d'ensoleillement inférieure de près de 25% à la moyenne pour Nantes et de 15% à La Roche-sur-Yon.

Le ciel ne nous a pas offert grand chose de plus qu'un panaché de gris ces dernières semaines
Le ciel ne nous a pas offert grand chose de plus qu'un panaché de gris ces dernières semaines © Radio France - Marion Fersing

Nantes, France

Le temps ? C'est gris. La réponse est quasiment toujours la même ces dernières semaines. Vous avez l'impression d'avoir très peu vu le soleil ces dernières semaines ? C'est normal. Que ce soit en Loire-Atlantique ou en Vendée, l'ensoleillement est en-dessous de la moyenne depuis début décembre.

Près de 25% de soleil en moins à Nantes

Seulement 59 petites heures de soleil pour tout le mois de décembre à Nantes et à La Roche-sur-Yon ! À Nantes, ça fait un quart de moins que la moyenne. 15% de moins à La-Roche-sur-Yon. Météo France considère qu'il n'y a eu qu'un seul jour avec un bon ensoleillement à Nantes de tout le mois de décembre. Et, selon ses relevés, 17 avec moins d'une heure de soleil dans la journée. C'est encore pire à La Roche-sur-Yon : 18 jours avec moins d'une heure de soleil.

Paradoxalement, ce temps très gris est lié à la permanence d'un anticyclone. Si nous étions en été, il ferait très beau."

Et ce n'est pas mieux depuis le début de l'année. Déjà quatre jours absolument sans soleil à Nantes. Pourquoi ? Et bien à cause de deux anticyclones qui se sont enchaînés. Et oui, ils ne nous apportent pas que le beau temps. Ces deux là, Hugo puis Ignatius, plaquent l'humidité dans les couches basses de l'atmosphère. 

Résultat : des brouillards et des nuages bas. "Depuis le 20 décembre, on a récupéré un plafond bas, très gris, très terne", explique Régis Crépet de la Chaîne météo. "C'est lié, non pas aux perturbations venues de l'Atlantique, mais, paradoxalement, à la permanence d'un anticyclone. Généralement, les anticyclones sont synonymes de beau temps. Sauf qu'en plein hiver, comme ils sont calmes et qu'il n'y a pas de vent, les nuages bas et les brouillards sont complètement scotchés au niveau du sol et ils ne bougent plus. D'où cet impression de temps gris mais sec. Parce que, depuis le 20 décembre, il n'a pas plu une seule journée sur nos deux départements. Parce que nous sommes sous la protection de l'anticyclone. Si nous avions été en été, il aurait fait très beau". Comme, en plus, les nuits sont parmi les plus longues de l'année, on a très peu de luminosité.

Aussi de belles surprises

La contrepartie : des levers et des couchers de soleil flamboyants quand le soleil arrive à se faufiler entre les nuages, comme le 18 décembre. Et on se réconfortera en se disant qu'on est encore loin du record. En décembre 1995, il n'y avait eu que 29 heures de soleil à La Roche-sur-Yon et 32 heures à Nantes.