Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un moniteur de colonie de vacances du Pas-de-Calais mis en examen pour agression sexuelle à Valloire

Le moniteur d'une colonie de vacances du Pas-de-Calais est mis en examen pour agression sexuelle dans le cadre d'une information judiciaire ouverte par le parquet d'Albertville. Il est suspecté d'avoir agressé sexuellement une adolescente, la semaine dernière à Valloire en Savoie.

Le tribunal d'Albertville
Le tribunal d'Albertville © Radio France - Christophe Van Veen

Valloire, France

Le parquet d'Albertville a ouvert une information judiciaire pour agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans, suite à une plainte déposée la semaine dernière. 

L'un des moniteurs du camp d'ados de Barlin dans le Pas-de-Calais est suspecté d'avoir agressé sexuellement une adolescente dans la nuit du 8 au 9 août dernier, à Valloire. Une trentaine de jeunes nordistes, âgés de 14 à 17 ans, y passaient leurs vacances. 

Mis en examen et placé sous contrôle judiciaire

Ce sont les témoignages d'autres jeunes filles occupant le dortoir qui ont conduit à l'interpellation de cet homme âgé d'une cinquantaine d'années, dans la matinée du 9 août. L'auteur présumé est le directeur-adjoint des centres de loisir de Barlin, qui supervisait le séjour aux cotés de trois autres animateurs. A l'issue d'une garde à vue de 48 heures, pendant laquelle il n'aurait pas reconnu les faits, il a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire

L'enquête est désormais entre les mains d'un juge d'instruction à Albertville. 

Suivi psychologique pour les adolescents 

Les adolescents qui participaient à la colonie sont rentrés chez eux dimanche soir, particulièrement choqués. Ils ont préalablement tous été entendus en Savoie, ainsi que leurs encadrants, par les gendarmes, mobilisés en nombre pour les auditions. 

Une cellule d'accueil psychologique et juridique a été mise en place dans la station de Maurienne dès vendredi après-midi. Le suivi se poursuit actuellement dans à Barlin.