Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un Montpelliérain se fait délivrer un médicament de 12.000 euros avec une fausse ordonnance

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Un homme a été arrêté par les policiers jeudi à Montpellier. Avec une fausse ordonnance, remise par un commanditaire, il s'est fait remettre un médicament très onéreux dans une pharmacie près de l'avenue de Toulouse. Contacté sur le réseau Snapchat, il avait accepté ce service contre 300 euros.

L'enseigne lumineuse d'une pharmacie (Illustration).
L'enseigne lumineuse d'une pharmacie (Illustration). © Radio France - Aurélien Accart

Un homme de 34 ans devait être jugé ce vendredi après-midi par le tribunal correctionnel de Montpellier pour s’être fait remettre un médicament très onéreux avec une fausse ordonnance dans une pharmacie située prés de l’avenue de Toulouse.

Le commanditaire recrutait sur le réseau social Snapchat des bénéficiaires de la CMU. Le trentenaire avait donc accepté contre 300 euros de recevoir une fausse ordonnance à son nom pour se procurer un médicament contre l'hépatite d'une valeur de 12.360 euros.

L'échange a eu lieu a la gare de Montpellier, le commanditaire est ensuite reparti en train. Le faux malade a été arrêté jeudi. L'un des pharmaciens, chez qui il s’était rendu avant de réussir son coup, avait flairé l'arnaque. 

Les médicaments étaient revendus en Egypte. Au total quinze personnes ont été interpellées en France et à l'étranger pour avoir participer a cette arnaque à l'assurance maladie. Le préjudice est évalué à plusieurs centaines de milliers d'euros

Choix de la station

À venir dansDanssecondess