Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Un mort en marge d'affrontements entre bandes rivales à Asnières

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Dans la nuit de dimanche à lundi, un jeune homme a été tué par balles et un autre blessé. Le parquet refuse de faire le lien, mais des affrontements entre bandes rivales, ont eu lieu au même moment à la frontière entre Asnières et Gennevilliers (Hauts-de-Seine).

Station Les Courtilles
Station Les Courtilles © Maxppp - HUMBERTO DE OLIVEIRA

Asnières - Gennevilliers - Les Courtilles, Asnières-sur-Seine, France

La pression était visiblement montée pendant le week-end, un jeune avait même été interpellé. Dans la nuit de dimanche à lundi, une rixe, dont l'origine précise reste à déterminer, a opposé une quarantaine de jeunes, les uns d'Asnières et les autres de Gennevilliers. Les faits se sont déroulés vers 1h30 du matin, près de la station de métro Les Courtilles, à la limite des deux villes, dans un quartier classé en Zone de Sécurité Prioritaire (ZSP).

Deux jeunes hommes d'une vingtaine d'années, originaires de Gennevilliers, ont été visés par des tirs d'une arme de petit calibre. L'un d'eux n'a pas survécu. Le deuxième, atteint à la jambe, est hospitalisé mais ses jours ne sont pas en danger. Selon une source proche de l'enquête citée par l'Agence France Presse, "de nombreux objets ayant pu servir à porter des coups ont été retrouvés sur place", "une vraie brocante". Une personne a été placée en garde à vue avant d'être relâchée quelques heures plus tard. Le parquet de Nanterre refuse pour l'instant d'établir un lien entre ces deux événements.

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, le maire (PCF) de Gennevilliers Patrice Leclerc "appelle tous les adultes et les jeunes au calme par respect pour la famille endeuillée", et demande des renforts de police. Le maire (Les Républicains) d'Asnières Manuel Aeschlimann réclame lui aussi à l'Etat "un important renfort de policiers et de CRS".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu