Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un homme décède après une agression violente à Metz

mardi 10 avril 2018 à 12:21 - Mis à jour le jeudi 12 avril 2018 à 15:55 Par Antoine Barège, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu

Un homme de 43 ans, travaillant à l'INRAP, est mort ce mardi matin à l'hôpital de Metz. Il était avec sa compagne dans le centre-ville lundi soir, quand il a été pris à partie par trois personnes. Les trois agresseurs présumés sont en garde à vue, il s'agit de deux majeurs et d'une mineure.

L'agression a eu lieu à l'entrée piéton du parking Saint-Thiébault à Metz.
L'agression a eu lieu à l'entrée piéton du parking Saint-Thiébault à Metz. - Capture d'écran Google Maps.

Metz, France

L'agression a été particulièrement violente ce lundi soir en plein centre-ville de Metz. Un homme de 43 ans, travaillant à l'institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP), se trouvait avec sa compagne de 40 ans à l'entrée piéton du parking Saint-Thiébault quand le couple de Messins a été pris à partie vers 22h40 par trois personnes. L'homme a reçu plusieurs coups, et a lourdement chuté au sol. Sa compagne a aussi été blessée dans l'altercation. Le quadragénaire, grièvement blessé, a été transporté à l'hôpital Mercy dans un état critique, il est décédé ce mardi matin. Sa compagne est plus légèrement blessée, elle a été opérée du bras. 

Agression gratuite?

Plusieurs témoins ont réussi à faire fuir les agresseurs qui ont été interpellés dans la soirée rue des Clercs à Metz. Il s'agit de deux jeunes marginaux de 19 et 20 ans et d'une mineure de 15 ans qui ont été placés en garde à vue. L'un d'entre eux est très défavorablement connu de la police. La justice tente de comprendre les raisons de cette agression "inqualifiable" pour le maire de Metz Dominique Gros qui a réagi dans un communiqué. L'enquête semble s'orienter vers la thèse d'un vol qui aurait mal tourné. Les agresseurs et les agressés "ne se connaissaient pas a priori" selon une source proche de l'enquête

Inqualifiable - Dominique Gros, maire de Metz

Le maire de Metz Dominique Gros condamne "avec la plus extrême sévérité l'agression dont a été victime un passant hier soir place Saint-Thiébault, et qui a entraîné son décès". Les faits n'ont pas été filmés puisqu'il "n'y a pas de caméra place Saint-Thiébault". Une place fréquentée par les prostitués, les toxicomanes. "Plusieurs agressions ont eu lieu ces derniers temps à cet endroit" précise le parquet de Metz. 

Réaction de Dominique Gros le Maire de Metz - Aucun(e)
Réaction de Dominique Gros le Maire de Metz - Mairie de Metz

Le Député LREM de Metz Richard Lioger a réagi sur Twitter. Il se dit "révolté".

Emmanuel Lebeau, conseiller municipal d'opposition à Metz, réclame dans un communiqué transmis à France Bleu Lorraine une police municipale armée. "Je réitère ma proposition de création d'une brigade armée de nuit de la police municipale, ainsi que de la tenue d'une réunion avec les autorités de justice et de police afin de définir clairement les mesures à prendre pour endiguer ensemble ces actes intolérables". Il va écrire au préfet de Moselle pour demander la tenue d'une réunion. 

Les collègues de la victimes se sont recueillis jeudi midi sur les lieux. Ils étaient une cinquantaine de L'INRAP, silencieux, pour lui rendre hommage.

L'hommage des collègues de la victime. - Radio France
L'hommage des collègues de la victime. © Radio France - François Pelleray