Faits divers – Justice

Un mort et quatre blessés lors d'une course de voitures à Saint-Herblain

Par Aurore Jarnoux, France Bleu Loire Océan et France Bleu samedi 31 octobre 2015 à 11:52

La course s'est déroulée dans la rue du Coutelier près d'Atlantis.
La course s'est déroulée dans la rue du Coutelier près d'Atlantis. - Capture d'écran Google Maps

Un rodéo a viré au drame dans la nuit de vendredi à samedi à Saint-Herblain, près de Nantes. Une voiture a fauché cinq piétons, des spectateurs de la course. Une adolescente de 17 ans est morte. Une femme de 25 ans est grièvement blessée. Le conducteur de la voiture a été interpellé.

Il est près de 23h sur la zone d'activités derrière le centre commercial Atlantis à Saint-Herblain, près de Nantes. Des voitures et des deux-roues participent à une course improvisée. Ils roulent à vive allure. Quand soudain, un des conducteurs rate son dérapage et heurte une autre voiture. Ce véhicule vient à son tour percuter le public au bord de la route. Cinq piétons sont touchés.

Une adolescente de 17 ans succombe à ses blessures à son arrivée au CHU de Nantes. Une autre femme de 25 ans est grièvement blessée. Les autres victimes, plus légèrement touchées, ont entre 21 et 23 ans.

Le conducteur de la voiture folle en garde à vue

Le conducteur de la voiture a été interpellé. Il a 41 ans, était alcoolisé au moment des faits et n'a plus son permis de conduire. Il est actuellement en garde à vue au commissariat de Nantes. 

Le lieu où s'est produit l'accident mortel. - Radio France
Le lieu où s'est produit l'accident mortel. © Radio France - France Bleu

La police lance un appel à témoins

L'enquête doit encore déterminer combien de véhicules sont impliqués.  Il pourrait en effet y en avoir un deuxième en cause. Si vous avez été témoin de cet accident, n'hésitez pas à contacter la police de Nantes. Vous pouvez appeler le 02 53 46 71 02 ou 71 43.

Des rodéos difficiles à repérer

Le directeur de cabinet du préfet de Loire-Atlantique, Laurent Buchaillat, qualifie ces comportements de "meurtriers". "C'est difficile d'évaluer la fréquence de ces événements clandestins. Mais nous savons qu'il s'en produit dans certaines zones industrielles. Des contrôles sont effectués."

Laurent Buchaillat, directeur de cabinet du préfet de Loire-Atlantique