Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Isère : l'origine accidentelle privilégiée après l'incendie meurtrier dans un immeuble HLM de Saint-Marcellin

lundi 27 août 2018 à 11:50 Par Véronique Saviuc et Fanny Bouvard, France Bleu Isère et France Bleu

Une femme de 57 ans est morte et six autres personnes ont été blessées dans un incendie à Saint-Marcellin (Isère) dans la nuit de dimanche à lundi. Les flammes ont pris vers 3 heures du matin au troisième étage d'un immeuble du bailleur social ACTIS de la rue Biesse.

Le feu a pris au troisième étage d'un immeuble de la rue Biesse à Saint-Marcellin (photo prise à 3h40)
Le feu a pris au troisième étage d'un immeuble de la rue Biesse à Saint-Marcellin (photo prise à 3h40) - Maelle Mocellin

Saint-Marcellin, France

Le bilan de l'incendie qui a pris dans un immeuble de la rue Biesse à Saint-Marcellin (Isère), dans la nuit de dimanche à lundi, est très lourd. Une femme âgée de 57 ans a été tuée, un homme a été évacué en urgence vers des hôpitaux limitrophes, à Romans-sur-Isère (Drôme) puis à Lyon. Il y aussi cinq autres blessés.

Un mort, six blessés, des appartements brûlés et d'autres inondés

Le feu s'est déclaré vers 3 heures du matin dans un appartement situé au troisième étage qui a été complètement ravagé. Son occupante, une femme d'une cinquantaine d'années, a été tuée. Les flammes ont atteint plusieurs mètres de hauteur et bloqué un homme dans l'appartement du dessus, au quatrième étage. Les voisins l'ont entendu appeler désespérément à l'aide,  par la fenêtre. 

Il a finalement été retrouvé inconscient par les pompiers, intoxiqué au monoxyde de carbone, puis évacué en état d'urgence absolue vers l'hôpital. Son état s'est finalement révélé moins grave que ce que ce que l'on craignait. Cinq autres personnes légèrement blessées ont été descendues par la grande échelle.

Des flammes de plusieurs mètres - Aucun(e)
Des flammes de plusieurs mètres - Jérôme Darbellay

Un feu  a priori d'origine accidentelle 

Quarante-quatre pompiers, onze véhicules et deux lances à incendie ont été mobilisés pour éteindre le feu. Il a été maîtrisé vers 5h30. Les pompiers sont ensuite restés sur place pour déblayer et sécuriser les lieux, pour éviter les reprises de feu. Un fourgon de la police scientifique de la gendarmerie est venu sur place pour faire des constatations et la gendarmerie a entendu tous les témoins, les occupants de l'immeuble et des immeubles voisins. Elle privilégie la piste accidentelle. 

Les pompiers déblaient les appartements sinistrés pour éviter les reprises de feu - Radio France
Les pompiers déblaient les appartements sinistrés pour éviter les reprises de feu © Radio France - Fanny Bouvard

Les témoins ont été entendus par la gendarmerie

Tous les témoins ont été marqués par la hauteur des flammes, les cris de l'homme bloqué au quatrième étage et le bruit des vitres qui éclataient sous l'effet de la chaleur. Les neuf habitants de l'immeuble qui n'ont pas été blessés ont été accueillis à la salle polyvalente de Saint-Marcellin où ils ont pu trouver du réconfort auprès de personnels soignants.

1 mort, 6 blessés des appartements brûlés et d'autres inondés par l'incendie de l'immeuble d'ACTIS - Radio France
1 mort, 6 blessés des appartements brûlés et d'autres inondés par l'incendie de l'immeuble d'ACTIS © Radio France - Fanny Bouvard

Douze personnes à reloger

La société Actis doit maintenant trouver des solutions de relogement pour douze personnes au total. Les habitations des sinistrés ont été brûlées ou inondées par les lances à incendie. Un hôtel voisin, "Les Portes du Vercors",  a mis à disposition trois de ses chambres en entendant de trouver des solutions plus durabls de relogement. 

Saint-Marcellin, en Isère - Radio France
Saint-Marcellin, en Isère © Radio France - Denis Souilla