Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un mort et des dizaines d'interpellations en marge des célébrations de la victoire de l'Algérie à la CAN

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Une mère de famille a été fauchée à Montpellier par un supporter qui fêtait la victoire de l'Algérie jeudi soir, un bébé et une ado sont blessés. Des heurts, notamment avec les forces de l'ordre, ont été signalés dans 23 villes de France, 74 personnes ont été interpellées.

Scène de liesse sur le Vieux-Port, à Marseille
Scène de liesse sur le Vieux-Port, à Marseille © Maxppp - David Rossi

Montpellier, France

Ils sont sortis par milliers dans les rues pour célébrer la qualification de l'Algérie pour les demi-finales de la CAN, la Coupe d'Afrique des Nations. Mais la liesse a par endroits laissé place à des heurts, rapportés dans 23 villes de France. 

À Montpellier, elle a carrément viré au drame : un supporter qui roulait à vive allure avec sa voiture dans le quartier de la Mosson a perdu le contrôle de son véhicule. Il est allé percuter une famille qui était sur le trottoir. La mère, une femme de 42 ans, est morte sur le coup. Son bébé d'un an est polytraumatisé et son pronostic vital est engagé. Une jeune fille de 17 ans souffre de fractures des membres inférieurs. Le conducteur, un homme de 21 ans, a été interpellé et placé en garde à vue. Une enquête est ouverte et confiée au commissariat de police de Montpellier.

À Nancy, une interpellation a eu lieu après qu'un homme a été blessé à la jambe par un coup de couteau.

Dans la Loire, plusieurs personnes ont été blessées et des policiers ont reçu des projectiles.

A Paris, 44 personnes ont été interpellées sur les Champs-Elysées. 

Tirs de mortier et heurts avec les forces de l'ordre

Au total en France, une trentaine de personnes ont été interpellées, et 20 policiers ont été légèrement blessés en marge de ces célébrations. Parmi les villes dans lesquelles des heurts ont été rapportés, six sont situées en Île-de-France. Ces heurts sont majoritairement de jets de projectiles sur les forces de l'ordre. 

Des tirs de mortiers ont été entendus à Pontault-Combault en région parisienne, et à Tours, où 800 personnes étaient rassemblées, des supporters ont décroché le drapeau français d'un mât municipal pour y placer le drapeau algérien.

Des magasins pillés

Deux magasins situés à proximité des Champs-Elysées, à Paris, ont par ailleurs été pillés , alors que plusieurs milliers de personnes s'étaient rassemblées autour de 21h sur la célèbre avenue. Peu avant minuit, des groupes s'en sont pris à trois magasins de motos situés sur l'avenue de la Grande-Armée, toute proche. Une fois la vitrine cassée, plusieurs dizaines de personnes ont pillé deux magasins, dont une enseigne Ducati, s'emparant d'accessoires mais aussi de motos avant que les forces de l'ordre n'interviennent. 

D'autres vitrines ont été brisées et, quelques temps plus tard, peu avant 1h, des échauffourées ont éclaté et les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène, notamment autour de la place de l'Etoile pour repousser des groupes qui leur lançaient des projectiles.

À Marseille, 9.000 personnes étaient rassemblées, notamment sur le Vieux-Port, et 10 policiers ont été blessés, mais aucune interpellation n'a eu lieu. À Roubaix, 1 000 personnes étaient présentes et 14 ont été interpellées. Deux personnes ont été interpellées à Vénissieux, dans la banlieue de Lyon, alors que 200 personnes étaient rassemblées. Les supporters étaient 500 à Lyon, 800 personnes à Avignon, ou encore 60 à Lille.

Des incidents "inacceptables" selon Christophe Castaner

Ce vendredi matin, le ministre de l'Intérieur juge "inacceptables" les "dégradations et incidents" qui ont émaillé la qualification de l'Algérie. Selon le ministère, 74 personnes ont été interpellées, dont 43 en région parisienne. 73 ont été placées en garde à vue et 20 policiers ont été légèrement blessés.

"Il y aura des sanctions et des moyens renforcés pour que ces comportements soient systématiquement neutralisés (...). J'appelle aussi les parents à faire passer des messages, tout le monde doit être concerné." - Christophe Castaner