Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Un mort et trois blessés dans un règlement de comptes près de Lyon

-
Par , France Bleu

Un homme de 62 ans a été tué et trois autres blessés, dont deux grièvement, lundi soir à Villeurbanne près de Lyon, dans un probable règlement de comptes dont l'auteur a pris la fuite.

La police sur place, dans ce bar de Villeurbanne où une fusillade a fait un mort
La police sur place, dans ce bar de Villeurbanne où une fusillade a fait un mort © Maxppp

De nombreux impacts de balles étaient visibles sur la façade du bar, après la mort lundi soir un homme de 62 ans à Villeurbanne dans un probable règlement de comptes. Le tireur, qui a blessé trois autres personnes, s'est volatilisé.

La victime bien connue de la police

"L'hypothèse d'un règlement de comptes est privilégiée en raison de la personnalité de la victime et du mode opératoire" , a déclaré à l'AFP une source proche du dossier. Le sexagénaire, dont l'identité n'a pas été confirmée, avait en effet "des antécédents de vol avec arme, braquage et trafic de stupéfiants" .   

La fusillade s'est produite vers 18H00 au bar-restaurant les "4 As". Les coups de feu ont été tirés de l'extérieur de l'établissement et deux des blessés ont été hospitalisés. "En une fraction de seconde, ils nous ont tiré dessus, j'aurais pu mourir. Je tournais le dos à la vitre, on jouait aux cartes" , a raconté le patron du bar, Jacob Meslati, touché à une main. "Je connaissais la victime, mon ami est mort. C'était un très gentil gars, il n'y avait aucune raison de le viser" , a-t-il ajouté.   

Une volonté de tuer indéniable

Selon Sébastien Thillet, membre du syndicat SGP police Force ouvrière, "un ou deux individus à bord d'un véhicule se sont présentés devant le bar et ont ouvert le feu sur un ou deux individus précisément visés" . "Le  véhicule a pris la fuite dans la foulée" , a-t-il dit. La police ignorait dans un premier temps s'il s'agit de "tirs de type rafale ou de divers coups de fusils ou pistolets automatiques" , a ajouté le policier. Mais les très nombreux impacts de balles sur la vitrine du bar témoignaient assurément de la volonté de tuer. Très grièvement touché, le sexagénaire a succombé à ses blessures peu après l'arrivée des secours. Le 9 juillet, un homme d'une quarantaine d'années, connu de la justice, avait été mortellement blessé par balle en pleine rue à Villeurbanne, lors d'une rixe avec deux autres personnes qui avaient pris la fuite.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu