Faits divers – Justice

Un mort et un blessé grave dans l'effondrement d'une tranchée à Pia

Par Emmanuel Grabey, France Bleu Roussillon lundi 21 juillet 2014 à 21:13

Les deux ouvriers ont été ensevelis dans la tranchée dans laquelle ils travaillaient
Les deux ouvriers ont été ensevelis dans la tranchée dans laquelle ils travaillaient © Radio France

Un homme de 25 ans est mort dans l'effondrement d'un tranchée dans une exploitation agricole de Pia. Le fils du propriétaire de l'exploitation, âgé de 35 ans, et qui travaillait avec lui, est très grièvement blessé. Son pronostic vital est engagé.

Un ouvrier de 25 ans est mort hier à Pia , dans une exploitation agricole. Il a été enseveli dans une tranchée dans laquelle il travaillait, au milieu des champs. Le drame s'est produit vers 17h, au lieu-dit La Callastra, au nord de Pia. Une autre personne se trouvait avec lui, il s'agit du fils du propriétaire de l'exploitation agricole, âgé de 35 ans.

La tranchée dans laquelle les deux hommes étaient en train de travailler était déjà creusée depuis un petit moment. Selon les premiers éléments de l'enquête, ce sont les pluies de ces derniers jours qui auraient affaibli le trou profond d'un peu plus d'un mètre 50. A cet endroit, la terre est très meuble et argileuse, ce qui expliquerait qu'un pan de la tranchée se soit effondré sur les deux ouvriers.

A priori, ce drame ressemble fort à un accident du travail , mais les gendarmes n'excluent aucune piste, d'autant qu'il n'y a eu aucun témoin du drame. C'est le frère d'une des deux victimes qui travaillait à proximité qui les a découverts.

A son arrivée sur place, seule la tête en train de suffoquer d'un des deux hommes émerge de l'amas de terre, et ce n'est qu'en le dégageant que les employés appelés à la rescousse découvrent le deuxième corps complètement enseveli. Malgré leurs efforts, les pompiers n'ont pas réussi à le réanimer. L'autre victime a immédiatement été transportée à l'hôpital de Perpignan dans un état extrêmement critique, son pronostic vital est engagé.

Les gendarmes ont ouvert une enquête, elle a été confiée à la gendarmerie de Bompas et à la cellule d'investigation criminelle de Perpignan. Par ailleurs, une cellule psychologique a été mise en place pour la vingtaine d'ouvriers de l'exploitation.