Faits divers – Justice

Les deux frères blessés par balles à Grigny, dans l'Essonne, sont morts

Par Julien Baldacchino, France Bleu Paris et France Bleu jeudi 5 octobre 2017 à 16:12 Mis à jour le vendredi 6 octobre 2017 à 9:45

La cité de la Grande Borne, à Grigny (Essonne)
La cité de la Grande Borne, à Grigny (Essonne) © AFP - WINFRIED ROTHERMEL / picture alliance / DPA

Les deux jeunes hommes blessés par balles dans la cité de la Grande Borne, entre Grigny et Viry-Châtillon (Essonne), sont morts à l'hôpital dans la nuit de jeudi à vendredi. Il s'agissait de deux frères âgés de 26 et 28 ans.

Les deux frères blessés par balles à Grigny, dans la cité de la Grande Borne, sont morts dans la nuit de jeudi à vendredi à l'hôpital. L'aîné était âgé de 28 ans, son frère en avait 26. Ils avaient été hospitalisés dans un état très grave après des tirs dans le quartier de la Peupleraie de la Grande Borne, entre Grigny et Viry-Châtillon, dans l'Essonne.

Les faits sont survenus aux alentours de 12h30. Lorsque les policiers sont arrivés sur place, ils ont découvert les deux hommes "allongés sur le sol, atteints par des tirs d'armes à feu au niveau de la tête".

Dans le même temps, un groupe d'individus a pris "violemment à partie un homme et lui portait des coups au niveau du visage et sur le corps". Mis en sécurité, cet homme a assuré qu'il portait secours à son fils, qui a ensuite été pris à partie par ce même groupe d'individus. Extrait de la rixe par la police, il a été placé en garde à vue.

Les deux hommes blessés sont connus de la police pour des trafics de stupéfiants. L'homme placé en garde à vue a quant à lui été déjà condamné quatre fois, mais pour des faits mineurs.

Cette cité, qui compte 11.000 résidents, est connue comme l'un des lieux les plus difficiles d'Île-de-France. Il y a un an à la Grande Borne, le 8 octobre 2016, des policiers avaient été attaqués par des individus cagoulés et armés de cocktails molotov. Deux des policiers avaient été grièvement blessés, deux autres plus légèrement.