Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un Nancéien de 40 ans mis en examen après le décès d'un homme poignardé à la carotide

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Un homme de 40 ans vient d'être mis en examen pour meurtre ce dimanche 19 janvier à Nancy. Il a reconnu en garde à vue avoir tué l'homme retrouvé mort en début de semaine à proximité de l'Institut régional de rééducation.

Le principal suspect aurait reconnu les faits en garde à vue selon le parquet
Le principal suspect aurait reconnu les faits en garde à vue selon le parquet © Radio France - Cédric Lieto

Après la découverte du corps d'un homme de 37 ans, frappé mortellement à la carotide, ce lundi 13 janvier, un Nancéien de 40 ans vient d'être mis en examen pour meurtre. Il a été placé en détention provisoire ce dimanche 19 janvier. Le suspect a pu être identifié grâce aux témoignages de plusieurs personne, mais aussi à travers l'examen du téléphone portable de la victime.

Un échange de drogues qui tourne mal

Selon les éléments réunis jusqu'ici par les enquêteurs, l'homme dont le corps a été retrouvé lundi soir par une passante, serait mort suite à une querelle liée à une transaction de drogue. Il devait échanger de la MDA [drogue de synthèse] et des champignons hallucinogènes contre quelques grammes d'herbe de cannabis avec le principal suspect. Les deux hommes se seraient rencontrés peu de temps avant, le 10 janvier, dans le cabinet d'attente d'un médecin. C'est là qu'ils auraient convenu de l'échange. 

Lors de sa garde à vue, le suspect prétend dans un premier temps que la transaction se serait déroulée sans accroches. Il reconnaît finalement ce samedi 18 janvier, en présence de son avocat, avoir porté un coup de baïonnette à la victime, précise le parquet de Nancy. L'arme n'a jamais été retrouvée. En revanche, un couteau qui pourrait correspondre à l'arme qui a provoqué la mort a été saisie sur le Nancéien lors de son interpellation. 

Un suspect déjà bien connu de la justice

L'homme de 40 ans qui vient d'être mis en examen est déjà connu de la justice : "Il a été _condamné depuis 1997 à 37 reprises_, dont sept fois pour des violences avec arme" précise le Procureur de la République François Pérain. Le quadragénaire a également déjà été condamné pour trafic de drogues. 

L'homme a pu être identifié en partie grâce au témoignage d'une passante. C'est elle qui a découvert le corps de la victime lundi, vers 19h. Au moment de cette découverte, elle aperçoit également un homme qui prend la fuite avec deux sacs dans les mains. Plus tard, après l'interpellation du suspect, elle identifiera sa photo au milieu d'une mosaïque d'autres visages. Le suspect a également pu être retrouvé grâce à l'exploitation du téléphone  portable de la victime, car il est le dernier à avoir été en contact téléphonique avec lui, selon le parquet. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu