Faits divers – Justice

Un nourrisson succombe à une méningite à l'hôpital de Saintes

Par Mélanie Domange, France Bleu La Rochelle et France Bleu vendredi 20 janvier 2017 à 18:10

Un nourrisson de 7 mois de St Jean d'Angély est mort des suites d'une méningite (Photo d'illustration)
Un nourrisson de 7 mois de St Jean d'Angély est mort des suites d'une méningite (Photo d'illustration) © Maxppp -

Un bébé de sept mois est mort d'une méningite C à l'hôpital de Saintes, en Charente-Maritime. Les proches du petit garçon et le personnel soignant bénéficient depuis d'un traitement antibiotique préventif.

Le nourrisson de sept mois a eu une forte fièvre dimanche. Ses parents l'emmènent rapidement à la maison médicale de garde, chez eux, à Saint-Jean-d'Angély. Le bébé, un petit garçon, reçoit un traitement, mais ça ne s'arrange pas. Vers 21 heures, en plus de la fièvre, il a des éruptions cutanées. La famille appelle le SMUR. Le médecin, présent dans l'ambulance, donne les premiers soins d'urgence. Ensuite, c'est l'hôpital de Saintes qui prend le bébé en charge. Malheureusement, ça ne suffira pas. Le bébé succombe à un purpura fulminans, une septicémie fulgurante.

Proches et personnel traités

Selon les analyses, cette infection, qui a touché tout l'organisme, est due à un méningocoque de type C.

Une maladie qui laisse peu de chance de survie. 50% selon le centre hospitalier de Saintonge, qui ajoute qu'il y a des risques de séquelles également toujours très graves.
Les parents, les proches du bébé mais aussi le personnel de Saint-Jean-d'Angély et de Saintes ont reçu un traitement préventif. Au total, une vingtaine de personnes.
Une pathologie qui se transmet par un contact rapproché et long. L'Agence régionale de santé se veut donc rassurante : "Distribuer largement des antibiotiques à la population ne se sert à rien, si ce n'est à faire émerger des résistances du méningocoque à l'antibiotique utilisé par la prévention".