Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un nouveau séisme et deux répliques secouent la région de Strasbourg ce vendredi soir

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Un séisme mesuré à 3,4 sur l'échelle de Richter s'est produit peu après 19h30, ce vendredi 22 janvier, dans la région de Strasbourg, suivi de deux répliques de 1,9 et 2,2. Il s'agit d’événements induits, dont l'épicentre se situe à La Wantzenau.

La terre a de nouveau tremblé à Strasbourg vendredi soir.
La terre a de nouveau tremblé à Strasbourg vendredi soir. © Maxppp - Jean-Marc Loos

La terre a de nouveau tremblé à Strasbourg ce vendredi soir à 19h33. Un séisme mesuré à 3,4 sur l'échelle de Richter et dont l'épicentre est situé à La Wantzenau au nord de Strasbourg selon le réseau Rénass, le réseau national qui mesure les séismes en France. Ce séisme a été immédiatement suivi d'une réplique de 1,9 sur l'échelle de Richter puis d'une autre secousse de 2,2 une heure plus tard. 

L'entreprise de géothermie Fonroche de nouveau à l'origine des séismes

Mardi 19 janvier au soir, un séisme de magnitude 2,1 avait déjà été enregistré, avec un épicentre à La Wantzenau et Vendenheim, près du site de géothermie profonde. Plusieurs séismes secouent la région de Strasbourg depuis ces derniers mois dont le plus important a eu lieu le 4 décembre, mesuré à 3,5. Pour les précédents, l'entreprise de géothermie profonde Fonroche a été mise en cause

Celle-ci réagi ce vendredi soir dans un communiqué, notant que les deux premières secousses sont liées "au relâchement du réservoir impliqué par la procédure d’arrêt. [...] Le réservoir revient lentement vers sa pression naturelle et ce relâchement s’accompagne de sismicité." Néanmoins, l'entreprise a enregistré une magnitude inférieure à celle donnée par le Rénass et dit être en relation avec ses analystes. 

Au nord de Strasbourg, l'angoisse des habitants

Michèle Kannengieser la maire de La Wantzenau, commune toute proche du site de géothermie, ne cache pas sa colère après ce nouvel épisode sismique : "J'ai encore reçu des appels et des messages, même de Kehl ! Les gens sont très inquiets. Il faut quand même rappeler que les puits sont à l'arrêt, c'est à dire qu'il se passe quelque chose qui échappe totalement à Fonroche."

Plusieurs habitants de La Wantzenau ont d'ores et déjà constaté de nouvelles fissures sur leur maison. La maire ira à la rencontre de ses administrés dimanche, pour rassurer et constater les dégâts. Elle plaide pour que la région soit classée en état de catastrophe naturelle par la préfecture, afin que toutes les victimes soient assurées d'être indemnisées. 

Le Bureau sismologique français propose aux habitants de la région de témoigner sur ce qu'ils ont ressenti.

La crainte de nouvelles secousses importantes

L'analyse plus fine de ce dernier événement sismique est en cours. Jean Schmittbuhl est  directeur de recherche au CNRS et responsable du programme de recherche en géothermie profonde à l'université de Strasbourg : "Apparemment tous les événements de ces dernières semaines ont eu lieu sur une faille particulière, dans la zone atteinte par l'extension du forage en début d'année dernière."

Son équipe et lui vont essayer de déterminer si cette nouvelle série de séisme se situe au même endroit : "Si ces dernières secousses sont liées à la même faille, c'est plus inquiétant parce que c'est une grande structure dont il peut y avoir encore des événements importants."

Le projet de centrale géothermique, implantée à Vendenheim a été définitivement arrêté après les séismes du 4 décembre. Cette série de tremblements de terre a provoqué des dégâts dans la commune de La Wantzenau notamment des maisons endommagées, fissurées. Pour l'instant, 400 demandes d'indemnisation ont été déposées.

Plus d'informations à venir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess