Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un nouveau toit pour les sinistrés isérois

-
Par , France Bleu Isère

La maison de la famille Rancuret avait perdu son toit dans les violents orages du lundi 1er juillet. Après une semaine à craindre la pluie, ils ont enfin un nouveau toit provisoire au-dessus de leurs têtes.

Les charpentiers s'activent pour que la famille Rencuret ait un prétoit avant la nuit.
Les charpentiers s'activent pour que la famille Rencuret ait un prétoit avant la nuit. © Radio France

Saint-Vincent-de-Mercuze, France

Une semaine sans toit, à emprunter des bâches à des voisins, à faire l'inventaire des biens perdus... Marie-Christine Rencuret n'en pouvait plus : "J'ai vu tout le travail qu'on a fait depuis notre emménagement partir en un quart d'heure."

L'aide des habitants du village

Matériel, aide manuelle... "Les habitants du village ont été formidables" s'exclame Michel Rencuret. Mais la situation s'est éternisée et ce n'est qu'hier que les choses ont bougé. "Depuis les événements, je ne dormais plus. Maintenant, je suis plus tranquille. L'expert a enfin donné son accord et deux charpentiers sont venus nous poser un prétoit."

Les plafonds et les murs ont subis de grosses infiltrations. - Radio France
Les plafonds et les murs ont subis de grosses infiltrations. © Radio France

Une nouvelle charpente et une bâche étanche, mieux adaptée... Le nouveau toit des Rencuret est toujours bien frêle mais il évitera que la maison ne se dégrade encore plus.

Le grenier de la maison a passé une semaine à ciel ouvert, ou sous des bâches de fortune. - Radio France
Le grenier de la maison a passé une semaine à ciel ouvert, ou sous des bâches de fortune. © Radio France

"Je n'oublierai jamais ce qu'a fait ma fille"

Et puis il y a Isabelle... La fille du couple qui, le soir de l'orage, a fait 45 minutes de voiture pour rejoindre ses parents, bravant les arbres arrachés barrant les routes. "J'essaye de venir le plus possible, commente sobrement Isabelle. Je fais le nécessaire pour effacer les images de la catastrophe, pour que mes parents aillent mieux." A côté, son père ne cache pas son émotion : "Je suis très fier de ma fille... Je n'oublierai jamais ce qu'elle a fait !"

Les Rancuret n'oublient pas non plus qu'ils se sont sentis bien seuls face à ce sinistre et dénoncent "l'inaction des services de l'Etat". Il y a encore des arbres arrachés qui dépasse sur la route, tempête Michel. Alors que c'est une voie déjà dangereuse habituellement."

La famille est heureuse que leur maison soit de nouveau couverte. Mais pour qu'un vrai toit soit posé, il faudra attendre au moins jusqu'au mois d'octobre.