Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un nouveau week-end de violences à La Bastide

dimanche 8 novembre 2015 à 11:22 Par Julien Balidas, France Bleu Limousin

Trois personnes ont été interpellées et deux policiers blessés dans le quartier limougeaud après des échauffourées dans la soirée de samedi. A l'origine de ces affrontements, un refus d'obtempérer sur l'autoroute A20.

© Radio France - Julien Balidas

Limoges, France

Samedi en fin d'après-midi, les gendarmes prennent en chasse un fourgon qui roule à 150 km/h sur l'A20, au nord de Limoges. A bord de ce véhicule de neuf places, plus d'une dizaine de personnes, que des jeunes. Le chauffard est âgé de 18 ans. C'est en fait une équipe du club de football de La Bastide qui revient d'un match. 

Le contrôle se transforme en course poursuite et se termine dans le quartier limougeaud. Le fourgon vient percuter le véhicule de gendarmerie. La police arrive en renfort.

Cinq véhicules incendiés, deux policiers blessés

La situation provoque un rassemblement dans la cité, une cinquantaine de jeunes se retrouvent face à une grosse vingtaine de policiers. Pendant ce temps-là, le conducteur du camion, un membre de ce club de foot, se réfugie dans une cave où il est repéré. Il blesse sérieusement à la main un agent de police, qui va devoir observer quinze jours d'interruption totale de travail. 

Les véhicule des forces de l'ordre deviennent la cible de jets de projectiles, notamment celui où l'on place le jeune homme qui conduisait le fourgon, propriété de la ville de Limoges. Une autre fonctionnaire de police est légèrement blessé à l'épaule, touché par une pierre venue exploser la vitre de la voiture. Pour calmer la situation, les policiers font même usage du flash-ball.

Des gardes à vue probablement prolongées

Pendant ces échauffourées, le fourgon de la course-poursuite a disparu. Ramené discrètement par le président du club de foot sur un parking dédié aux véhicules municipaux en centre-ville. Il sera entendu en audition libre un peu plus tard dans la soirée, les policiers ayant relevé la plaque d'immatriculation.

En fin de soirée et au milieu de la nuit, cinq véhicules ont été incendiés dans le quartier de La Bastide. Le chauffard et deux émeutiers ont été placés en garde à vue samedi soir. Ils devraient sans doute passer une deuxième nuit au commissariat avant d'être déférés au parquet.