Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Faits divers – Justice

Un opposant au maire FN d'Hayange relaxé dans une affaire de diffamation

vendredi 15 décembre 2017 à 18:26 Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord

Gilles Wobedo avait traité Fabien Engelmannn d'"apprenti dictateur" en 2015 sur Facebook. La cour d'appel de Metz l'a relaxé ce vendredi. Le maire FN d'Hayange veut porter l'affaire en cassation.

Gilles Wobedo et son avocate Raquel Garrido
Gilles Wobedo et son avocate Raquel Garrido © Radio France - Cécile Soulé

Metz, France

La cour d'appel de Metz a relaxé ce vendredi un opposant au maire d'Hayange poursuivi par l'élu FN pour diffamation. Gilles Wobedo avait traité Fabien Engelmannn d'"apprenti dictateur" en 2015 sur la page Facebook de l'association "Hayange plus belle ma ville. 

Le militant associatif avait été blanchi en première instance en mai dernier, à cause d'une erreur de procédure du tribunal : les faits étaient prescrits. Fabien Engelmann avait fait appel mais, après ce nouvel épisode, cette relaxe, le maire frontiste n'entend pas en rester là. Il va porter l'affaire en cassation. 

Gilles Wobedo, défendu par l'ancienne porte-parole de la France insoumise, Raquel Garrido, se dit de son côté totalement satisfait: "Ce type d'affaire, on le voit dans toutes les villes Front national. On veut faire taire l'opposition mais nous, on n'a pas peur".

Rachel Garrido, avocate de Gilles Wobedo, et ancienne porte-parole de la France Insoumise se félicite de cette relaxe

Fabien Engelmann ne compte pas en rester là mais réfute tout entêtement