Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un Ornais disparu depuis près d'une semaine dans les Pyrénées

mardi 12 février 2019 à 12:55 Par Solène Cressant, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu

Les gendarmes n'ont aucune trace d'André Basse un Ornais originaire de la Chapelle-d'Andaine disparu depuis mercredi 6 février dernier alors qu'il était en vacances en famille à la station de Saint-Lary-Soulan dans les Hautes-Pyrénées.

Photo de la publication de l'appel à témoins de la gendarmerie des Hautes-Pyrénées
Photo de la publication de l'appel à témoins de la gendarmerie des Hautes-Pyrénées - DR

La Chapelle-d'Andaine, France

Il fait beau mercredi 6 février dernier quand André Basse, 72 ans, originaire de La Chapelle-d'Andaine dans l'Orne monte à la station proche de Saint-Lary-Soulan dans les Hautes-Pyrénées avec sa fille et son gendre. Lui ne skie pas, il les accompagne et décide de retourner au village "par ses propres moyens", 11 kilomètres plus bas. 

Mais les gendarmes ne savent pas s'il est parti à pied, s'il a pu prendre un bus ou un téléphérique; le soir même un gros dispositif de recherche inter-service est mis en place, le Peloton de gendarmerie de haute Montagne, les CRS de Montagne, des hommes de compagnies et de brigades, pendant cinq jours, une trentaine d'hommes est mobilisée. Pendant deux jours, un hélicoptère ratisse tout le secteur, deux chiens participent aux recherches, les gendarmes fouillent les grandes, les refuges. Ils ont placardé des affiches avec l'appel à témoins dans tout la station, "chez les commerçants, les loueurs de ski, aux remontées mécaniques, il est inscrit au fichier des personnes recherchées, tout le monde est informé dans la station on martèle, mais rien" se désole un enquêteur. 

Dans cette région, il y avait eu de fortes chutes de neige, "mais le manteau neigeux est stable" précise une source proche du dossier, "nous avons fouillé les coulées de neige mais sans résultat". La nuit, et même en journée, les températures sont négatives, la tenue sombre portée par le Normand le jour de sa disparition ne facilite pas les recherches, sa famille de son côté l'assure, c'est un bon marcheur et il n'a pas de problème de santé.  

Ce mardi, les recherches continuent avec une dizaine d'hommes mobilisés. Sa famille est restée tout le week-end dans les Hautes-Pyrénées et s’apprête à rentrer dans l'Orne.