Faits divers – Justice

Un ouvrier tué par un automobiliste sur un chantier de réfection de l'A35 au niveau de Rixheim

Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass vendredi 12 août 2016 à 17:45

Illustration autoroute A35
Illustration autoroute A35 © Radio France - Yannick Bonh

Un ouvrier d'une quarantaine d'années qui travaillait sur un chantier de rénovation de l'A35 à hauteur de Rixheim a été tué. L'homme a été percuté par une voiture vers 15 heures. L'enquête a été confiée au peloton de gendarmerie d'autoroute de Rixheim. Il y a des perturbations dans ce secteur.

Un homme d'une quarantaine d'années, qui travaillait sur un chantier de rénovation de l'A35, à hauteur de Rixheim a été tué. Il a été percuté par une voiture, ce vendredi après-midi vers 15 heures, à hauteur de Rixheim et de l'échangeur numéro 33, dans le sens Strasbourg-Bâle.

Les pompiers, rapidement arrivés sur les lieux n'ont pas pu le ranimer. L'homme travaillait pour une entreprise de signalisation de l'autoroute. L'enquête a été confiée au peloton de gendarmerie d'autoroute de Rixheim. Selon les premiers éléments de l'enquête, il semblerait que l'automobiliste, un jeune homme de 20 ans se soit assoupi un instant, avant de percuter l'ouvrier.

Communiqué de la préfecture du Haut-Rhin 

A35 : suite accident sur zone de travaux au niveau de l’échangeur 33 à hauteur de Rixheim :

Itinéraire conseillé pour les automobilistes en provenance du Nord du département et du Territoire de Belfort :

- suivre lA36 et RD52 (itinéraire de délestage)

L’autoroute pourra être récupérée au sud de Sierentz (échangeur 35).

Pour les automobilistes souhaitant se rendre en Suisse, il est également possible d’emprunter l’autoroute allemande A5.

Attention près des chantiers sur les autoroutes : respectez les limitations de vitesse

Pour la DIR Est, qui gère les routes dans l 'est de la France, même si l'ouvrier qui a été tué n'appartient pas à la Direction Interdépartementale des Routes, elle met toutefois en garde les automobilistes.

"Il faut à tout prix respecter les limitations de vitesse dans les zones de chantiers. Il faut le faire à la fois pour sa propre sécurité, mais aussi pour les agents qui travaillent sur les autoroutes," prévient Francis Golay, le chef du district de Mulhouse. Des radars près des chantiers ont été d'ailleurs été installés récemment sur l'A35, pour que les automobilistes lèvent le pied.

Quelques chiffres clés: la DIR Est gère 1 650 kilomètres de routes, 550 agents travaillent sur le terrain chaque jour. Depuis 2007, un agent meurt sur l'autoroute tous les deux ans à cause d'un accident.

Francis Golay, chef de district de Mulhouse, pour la DIR Est

Partager sur :