Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un père de famille meurt lors de l’expulsion de son appartement à Chambéry

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Un homme meurt d’une crise cardiaque pendant l’expulsion de son logement ce mercredi après-midi à Chambéry dans le quartier Bellevue.

photo illustration
photo illustration © Radio France -

Chambéry, France

Le drame se déroule mercredi après-midi, vers 15h, quartier Bellevue à Chambéry. Huissier et policiers procèdent à l’expulsion d’une famille de son appartement pour la troisième fois. Comme lors des deux premières fois, l'expulsion se passe dans le calme, selon la police, jusqu'à l'arrivée du père de famille.

Les policiers expliquent qu'il est très énervé, le ton monte, il tente de s'en prendre à l'huissier. Les forces de l'ordre décident donc de l'embarquer et dans la voiture, il fait un arrêt cardiaque selon Laëtitia Philippon, la directrice départementale de la sécurité publique en Savoie. Les policiers tentent de le ranimer mais il meurt peu de temps après.

La police des polices est saisie

La famille de la victime a bien sûr été prise en charge après ce drame. Les policiers qui le souhaitent, eux, vont recevoir un soutien psychologique. Et comme toujours dans ces cas-là, l’IGPN, la police des polices, a été saisie et va mener une enquête sur le déroulé de cette arrestation.

"Sur place personne n’a dit aux policiers que cet homme était cardiaque"

Des témoins ont assisté à cette arrestation, certains habitants l’ont même filmée. Mais selon Laëtitia Philippon, la directrice départementale de la sécurité publique en Savoie, personne n’a dit aux policiers que cet homme était cardiaque : _"_il leur a été dit que cet homme était malade, sans plus de précisions. Ils avaient affaire à un individu excité qui a cassé des vitres, qui voulait s’en prendre à l’huissier. Ils l’ont interpellé avec la force strictement nécessaire.  Il n’y a pas eu de bagarre, si on peut parler ainsi. De là, à imaginer que cet homme avait de gros problèmes cardiaques, c’est quelque chose que les policiers ne savaient pas".