Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un père de famille ulcéré par le comportement de la police lors d'un contrôle à Laval, la mairie alertée

-
Par , France Bleu Mayenne

En milieu de semaine, un père de famille mayennais a été contrôlé par la police après 18h, l'heure à laquelle commence le couvre-feu. Malgré une attestation de déplacement valable, les agents se sont montrés, selon lui, agressifs et oppressants. Le maire de Laval a été alerté.

Police - Illustration
Police - Illustration © Radio France - Lou Bourdy

Denis Roth est un enseignant lavallois et père de famille. Mercredi dernier, raconte-t-il, avec une attestation de déplacement dérogatoire en bonne et due forme, il va chercher ses enfants au conservatoire, après 18h, donc après l'heure du début du couvre-feu. Mais les activités musicales restent autorisées au-delà. 

Sur le chemin, une patrouille de police le contrôle. Et selon le professeur, ça ne va pas très bien se passer : "je n’ai même pas pu montrer ma carte d’identité car il était franchement agressif et a tout de suite voulu me faire remplir mon attestation et celle de mes enfants sur l’application tous anti-covid car je ne retrouvais pas mon attestation papier, elle était au fond du sac" confie-t-il à France Bleu Mayenne. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Denis Roth souligne que l'un des deux policiers avait un ton déplaisant, désagréable : "je lui ai signalé que j’étais enseignant et il a plusieurs fois ironisé là-dessus en parlant à son collègue. Il était très culpabilisateur en disant que les gens ne comprennent pas qu’il y a déjà eu 71.000 morts". Un excès de zèle, une crise d'autorité de la part de la police que ce professeur dénonce : "être énervé je peux le comprendre, on l’est tous en moment, mais putain la méthode, là je ne comprends pas. Nous avons besoin de sérénité et les forces de l’ordre doivent nous la garantir".

Le père de famille a, dès le lendemain, averti la mairie de Laval qui a fait remonter cette information au commissariat.  

Interrogé sur cette affaire, un officier de police du commissariat explique que tout citoyen, s'il le souhaite, a la possibilité de porter plainte. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess