Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les recherches se poursuivent pour retrouver une petite fille de 8 ans emportée par une vague à Marseille

samedi 4 mars 2017 à 21:13 - Mis à jour le dimanche 5 mars 2017 à 14:53 Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence et France Bleu

Un hélicoptère et deux bateaux sont à la recherche d'une petite fille de 8 ans emportée samedi soir par une vague à la Madrague-Montredon à Marseille. Son père, âgé d'une quarantaine d'années, a été repêché vivant. Sa soeur, âgée de 4 ans, n'a pas pu être sauvée.

Les recherches sont menées par des plongeurs des marins-pompiers de Marseille et un hélicoptère de la sécurité civile (photo d'illustration)
Les recherches sont menées par des plongeurs des marins-pompiers de Marseille et un hélicoptère de la sécurité civile (photo d'illustration) © Maxppp -

Marseille, France

Les recherches ont repris ce dimanche matin pour tenter de retrouver le corps d'une enfant de 8 ans emportée par une vague avec son père âgé d'une quarantaine d'année et sa soeur âgée de 4 ans, samedi vers 18 heures, alors qu'ils étaient sur des rochers à la Madrague-Montredon.

La petite-fille de 4 ans est morte la nuit dernière

Le père a été rapidement repêché par un pêcheur qui se trouvait sur zone, à proximité de l'endroit où la famille a été emportée. La petite fille l'a été par les marins-pompiers mais était en arrêt cardio-ventilatoire. Ils ont été tous les deux transportés à l'hôpital de la Timone à Marseille. Mais les médecins n'on rien pu faire. La petite fille est morte cette nuit.

"C'est une tragédie" a déploré ce dimanche Julien Ruas, adjoint au maire de Marseille délégué au bataillon des marin- pompiers et à la prévention des risques sur l'antenne de France Bleu Provence.

"Je ne veux pas accabler ce pauvre père qui a amené ses enfants en bord de mer. Mais il est vrai qu'il faut rappeler à la population que quand il y a des alertes, il est effectivement imprudent de s'approcher trop près, d'aller regarder ce spectacle de trop près, parce que ça peut coûter la vie et hier [samedi, NDLR] ça a effectivement coûté la vie visiblement à ces deux fillettes, et le papa est encore aux mains des médecins, en réanimation."

Une eau à 12 degrés et une houle supérieure à 2,50 m

Les recherches se sont poursuivies samedi soir jusque 21h30 avant de reprendre dimanche matin pour tenter de retrouver la petite fille de 8 ans. Mais les conditions étaient difficile samedi soir, dans une eau à 12 degrés et des vagues de 2,50 mètres.

Des recherches menées par une trentaine de marins-pompiers dont des plongeurs, assistés par la vedette SNSM "La Bonne Mère de Marseille", un bateau semi rigide du Bataillon des marins-pompiers et l'hélicoptère Dragon 131 de la Sécurité Civile équipé d'un puissant projecteur qui a survolé la zone jusque tard ce samedi soir.

Par ailleurs, on a appris qu'un homme de 24 ans est mort samedi soir. Il est tombé à l'eau depuis la Corniche à Marseille, volontairement ou pas. Des recherches pour le retrouver ont été menées en vain jusqu'à 4 heures du matin.

Une alerte vagues submersion

Le département des Bouches-du-Rhône était en vigilance orange pour vent violent et jaune pour vagues submersion ce samedi avec des rafales allant jusqu'à 130 km/h. Les autorités avaient déconseillé de se rendre en bord de mer en raison d'un vent de secteur sud provoquant d'importantes vagues rentrant à l'intérieur des côtes. La vigilance avait été levée dans la journée en raison d'une amélioration du temps.