Faits divers – Justice

Un père et son fils tués dans un accident de la route à Fameck : six ans de prison pour le conducteur

Par Lucas Valdenaire, France Bleu Lorraine Nord mardi 19 janvier 2016 à 19:15

Le conducteur avait 1,2 grammes d'alcool dans le sang
Le conducteur avait 1,2 grammes d'alcool dans le sang © Maxppp

Un homme de 25 ans a été condamné ce mardi à six ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Thionville. Il avait tué deux personnes dans un accident de la route à Fameck : un père de famille de 46 ans et son fils de 8 ans.

Six ans de prison ferme pour celui qui a tué un père de 46 ans et son fils de 8 ans dans un accident de voiture. La décision du tribunal correctionnel de Thionville est tombée ce mardi après-midi. Il y a un peu plus d'un an, dans la nuit du 21 au 22 décembre 2014, un conducteur âgé de 25 ans a percuté un trike (une moto à trois roues). Le choc d'une extrême violence a eu lieu dans un carrefour du centre-ville de Fameck. Les circonstances sont aggravantes : l'homme avait 1,2 grammes d'alcool dans le sang, il roulait à 100 km/h au lieu de 50 et n'avait pas de permis de conduire.

L'un des avocats de la famille ne cache pas sa déception : "six ans de prison ferme, c'est insuffisant," déplore Me Marc Monosson.

Quand on tue un père et son fils de 8 ans dont la basket a été retrouvée à 50m dans le jardin du voisin, ce qui laisse imaginer la violence du choc, pour qu'au final le tribunal ne prononce que six ans, je m'interroge 

Me Marc Monosson, un des avocats de la famille

Pendant le procès, la question de la responsabilité des conducteurs a été posée. Selon l'avocate de la défense, Me Dominique Boh-Petit, ce n'est pas son client qui a grillé le feu rouge :

Certes, il roulait trop vite, mais il est passé au vert. Cela veut dire que l'autre conducteur est passé au rouge. Tout le monde est vent debout contre moi, mais je le répète, on reste bien dans un dossier d'accident de la circulation !

Me Dominique Boh-Petit, avocate de la défense

Six mois avant le drame, le conducteur de la voiture avait déjà été condamné à trois mois de prison pour conduite sans permis et rébellion.