Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un père violent envers son fils condamné à Niort

vendredi 12 janvier 2018 à 18:38 Par Noémie Guillotin, France Bleu Poitou

Un père de famille de 41 ans a été condamné, ce vendredi après-midi, par le tribunal correctionnel de Niort pour violences sur son fils de 14 ans. Il écope de 12 mois de prison dont 6 mois ferme.

Le père violent était jugé en comparution immédiate ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Niort
Le père violent était jugé en comparution immédiate ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Niort © Radio France - Noémie Guillotin

Niort, France

Un père de famille niortais était jugé en comparution immédiate ce vendredi après-midi par le tribunal correctionnel de Niort. Les faits remontent à mardi 9 janvier, à Niort.  L'homme de 41 ans, alcoolique, a bu ce jour-là. Une bière dans un bar puis une partie d'une bouteille de whisky achetée dans un supermarché. Son fils lui fait remarquer et c’est là que la situation dégénère. Le ton monte et puis ce sont les coups. Le père saisit son fils à la gorge. D'ailleurs, à l'audience, l'adolescent porte une minerve. 

"Je sais que j'ai choqué mon fils et je le regrette amèrement. C'est impardonnable", dit le père de trois enfants

Le père va même jusqu'à brandir un couteau de cuisine de 30 cm et à le poursuivre. Le garçon parvient à s’enfermer dans sa chambre et prévient la police. Au tribunal, le père de famille exprime plusieurs fois ses regrets, lui qui a commencé à boire il y a 20 ans et a déjà été condamné cinq fois pour conduite avec alcool. "Je ne sais pas pourquoi cette fois, qui a été la fois de trop, j'ai été violent", dit-il. "Je sais que j'ai choqué mon fils et je le regrette amèrement. C'est impardonnable".  

La procureure de la République insiste sur la gravité des faits. "Qu'est ce qu'il se serait passé si vous étiez entré dans la chambre?", demande-t-elle.  Elle requiert dix mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Le tribunal le condamne à douze mois de prison dont six mois ferme sans mandat de dépôt, donc aménageables. Le tribunal a également prononcé à son encontre une obligation de soins, de travail ou de formation et une interdiction de fréquenter les débits de boisson.