Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

INSOLITE - Un Périgourdin propose un emploi au voleur de sa trottinette électrique

samedi 2 juin 2018 à 6:03 - Mis à jour le samedi 2 juin 2018 à 10:28 Par Willy Moreau et Manon Derdevet, France Bleu Périgord et France Bleu

Au tribunal de Périgueux, un entrepreneur périgourdin a proposé vendredi un emploi à celui qui avait volé quelques jours plus tôt sa trottinette électrique.

Un Périgourdin a proposé un emploi à celui qui avait volé sa trottinette.
Un Périgourdin a proposé un emploi à celui qui avait volé sa trottinette. © Maxppp - Philippe Lavieille

Périgueux, France

C'est plutôt rare de trouver un emploi au tribunal. D'autant plus lorsque la proposition d'embauche vient de la victime. C'est pourtant ce qui est arrivé ce vendredi au tribunal de Périgueux.

Il voulait retourner en prison

Le prévenu est un jeune homme de 24 ans. Il comparaît pour vol en récidive. Dans la nuit de mercredi à jeudi, il dérobe une trottinette électrique de près de 1.800 euros. 

La victime, un patron périgourdin, retrouve le voleur. Tous les deux se rendent au commissariat et le jeune homme, sans domicile fixe, avoue tout sans difficulté. 

Au tribunal, il reconnaît vouloir retourner en prison. La victime s'en émeut. À la fin de la plaidoirie, il propose un emploi au voleur. 

"Il n'a ni ami, ni famille, il m'a ému. Il m'a dit avoir fait ce vol pour aller en prison et retrouver un toit et avoir de quoi manger. J'ai voulu l'aider  et comme ma femme dirige une agence d'intérim, j'ai choisi de l'aider à trouver une formation en vue d'un emploi" explique la victime qui préfère garder l'anonymat. Il a d'ailleurs également décidé de lui payer un chambre d'hôtel durant 10 jours pour lui permettre de dormir au chaud. 

Après concertation, le tribunal a condamné le jeune homme à deux mois de prison ferme sans prononcer de mandat de dépôt. Autrement dit, il ressort libre. Sa peine pourra être aménagée en fonction de son potentiel futur emploi.