Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Insolite

Un Perpignanais réussit l’exploit d’être placé trois fois en garde à vue en deux jours

jeudi 14 mars 2019 à 19:40 Par François David, France Bleu Roussillon

L’homme de 40 ans a commis trois vols à l’étalage en l’espace de 48 heures. À chaque fois, il a été interpellé et placé en garde à vue, avant de récidiver dès sa sortie du commissariat.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Vincent Isore

Perpignan, France

En matière de récidive, cet habitant des Pyrénées-Orientales mérite de faire son entrée dans le livre des records ! Entre lundi soir et mercredi midi, il a réussi la performance d’être placé en garde à vue à trois reprises pour des vols à l’étalage dans des commerces perpignanais. La série débute lundi soir vers 21 heures au centre commercial Carrefour de Château Roussillon : le voleur dérobe un vélo électrique d’une valeur de 860 euros. Alors qu’il tente de s’échapper par la sortie sans achat, il est interpellé par un équipage de polices-secours. 

"Entendu, il reconnaît les faits, expliquant qu’il voulait revendre le vélo pour pouvoir ainsi régler sa facture EDF, raconte le commissariat de Perpignan. L’homme est libéré le lendemain matin à 11h40 avec une convocation en justice pour être jugé au mois de mai prochain.

Mais à peine trois heures plus tard, il est déjà de retour au commissariat ! "Arrêté cette fois par les policiers municipaux, il est poursuivi pour avoir volé une paire de lunettes de soleil aux Galeries Lafayette." Rebelote, l’homme avoue le vol et donne la même explication. Il est de nouveau relâché, avec une deuxième convocation devant le tribunal.

Mais le lendemain, les policiers n’en croient pas leurs yeux lorsque l’individu pénètre pour la troisième fois, menottes aux poignets, dans leurs locaux ! Cette fois, il s’est fait pincer après avoir dérobé un téléphone mobile et une console de jeux, "d’une valeur totale de 499 euros". Cette fois, le parquet décidé d’arrêter les frais : décision est prise de le juger en comparution immédiate.