Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un petit trafic d'héroïne démantelé entre Saint-Lô, Caen et Le Havre

lundi 23 juillet 2018 à 17:04 Par Marc Bertrand, France Bleu Cotentin et France Bleu

Le tribunal correctionnel de Cherbourg a condamné ce lundi quatre personnes, deux Havrais et un couple séparé de Manchois, à de la prison ferme pour trafic de stupéfiants. Ils avaient organisé leur propre petite filière de revente d'héroïne, entre Le Havre et Saint-Lô.

La nationale entre Caen Saint-Lô (illustration).
La nationale entre Caen Saint-Lô (illustration). - Google Maps

Saint-Lô, France

La police les a pris en flagrant délit à Caen mardi 17 juillet, alors qu'ils étaient en pleine transaction. Un manchois d'une trentaine d'années et un Havrais de dix ans son aîné ont mis en place une véritable petite filière d'approvisionnement en héroïne entre Le Havre et Saint-Lô. Dans une voiture, le Havrais qui fournit l'héroïne. Dans l'autre, le Saint-lois, qui ramène l'argent en liquide. 600 euros contre 50 grammes d'héroïne qui sera revendue ensuite à des clients manchois.  On s'échange aussi un peu de cannabis, et un peu de cocaïne, mais ça c'est pour une "consommation personnelle"

26 rencontres entre les deux Manchois et leurs fournisseurs

Au total, quatre personnes ont été condamnées dans cette affaire ce lundi au tribunal de grande instance de Cherbourg, à des peines allant de neuf mois à deux ans de prison ferme. Un couple de Manchois récemment séparé, qui ont ensemble une fille de 4 ans, et ses fournisseurs. Ils se sont rencontrés dans un casino du Havre, il y a six mois. Depuis, au fil des écoutes téléphoniques et des filatures,  les enquêteurs ont compté 26 transactions. En tout on peut estimer le montant du trafic d'héroïne à 40.000 euros en valeur marchande de la drogue. 

"C'est pour gagner ma vie", se défend le Saint-Lois, un Irakien, qui vit en France depuis 17 ans. Il n'a jamais travaillé, du moins pas légalement. Son sourire insolent agace le procureur, qui demande trois ans de prison ferme. Tous ont des antécédents judiciaires. Ce sera finalement deux ans ferme, plus un an avec sursis. Même peine pour son ex-compagne, et pour l'un des deux fournisseurs Havrais. L'autre, qualifié de "simple mule" par son avocate, écope d'un peu moins d'un an de prison.