Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un pharmacien de Colmar mis en examen pour avoir falsifié des ordonnances

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Un pharmacien de Colmar dans le Haut-Rhin, en Alsace, a été mis en examen pour escroquerie, faux et usage de faux, exercice illégal de la médecine et mise en danger de la vie d'autrui. Il est soupçonné d'avoir falsifié des ordonnances. Le préjudice total est estimé à 700.000 euros.

Une pharmacie - illustration
Une pharmacie - illustration © Maxppp - Patrick Lefevre

Un pharmacien de Colmar est désormais mis en examen pour escroquerie, faux et usage de faux, exercice illégal de la médecine et mise en danger de la vie d'autrui. Il a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'exercer sa profession.

En fait, ce pharmacien a été interpellé le 8 février. C'est la caisse primaire d'assurance maladie qui a porté plainte et déclenché l'enquête de la section économique et financière de la police judiciaire de Mulhouse dès le mois de février 2020. Enquête qui aurait mis en lumière les pratiques présumées de ce pharmacien. L'homme aurait falsifié des ordonnances entre 2017 et 2019 pour délivrer des médicaments et des produits "de toute nature" à ses clients.

Cela allait du matériel médical onéreux au médicament ordinaire en passant par les psychotropes. Tout cela remboursé par l'assurance maladie ou les mutuelles. 

700.000 euros de préjudice

En fait, le professionnel rajoutait sur les ordonnances des prescriptions, ou changeait les dates. Il créait aussi parfois de toute pièce les ordonnances. Lors d'une perquisition dans son officine, les enquêteurs disent avoir retrouvé des preuves de ces pratiques. Des avoirs à hauteur de 520.000 euros ont été saisis. Le préjudice total lui est estimé à 700.000 euros. 

En garde à vue, l'homme a reconnu les faits, mais a affirmé avoir agi pour "rendre service à ses clients" comme le précise le communiqué de la police.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess