Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un photographe de Mauléon rossé par des gilets jaunes samedi à Bordeaux

lundi 31 décembre 2018 à 15:22 Par Jacques Pons et Paul Nicolaï, France Bleu Pays Basque, France Bleu Gironde, France Bleu Béarn et France Bleu

Pierre-Alex Barcoïsbide suivait la manifestation des gilets jaunes de Bordeaux samedi dernier. Agressé par plusieurs gilets jaunes, il a été blessé à terre. Ce sont d'autres gilets jaunes qui l'ont sorti de ce mauvais pas.

L'objectif cassé du jeune photographe basque
L'objectif cassé du jeune photographe basque - Pierre-Alex Barcoïbide

Bordeaux, France

Pierre-Alex Barcoïsbide travaillait samedi comme reporter indépendant. En temps normal, il est photographe portraitiste à Mauléon et collabore aussi au quotidien Sud Ouest en Soule (Pays Basque). En mi-journée, il arrive au lieu de rendez vous de la manifestation sur la place de la Bourse. 

"Je voulais faire des photographies d'illustration sur le mouvement" déclare Pierre-Alex Barcoïsbide. Il s'approche d'un groupe de journalistes (France 3 et Cnews) alors qu'ils sont apostrophés "chahutés" par plusieurs gilets jaunes aux cris (notamment) de "collabos". Deux policiers en civil éloignent les manifestants.

Des personnes se sont déchaînées sur moi ! — Pierre-Alex Barcoïsbide

Par précaution, le photographe se réfugie dans une rue adjacente et continue de photographier. C'est alors qu'il est violemment pris à partie par plusieurs personnes qui l'ont suivi. "Ça a été très violent, très rapide". "Les personnes se sont déchaînées sur moi". 

Victime de plusieurs coups et KO à terre

Il reçoit un coup puis se retrouve plaqué au sol. La tête du photographe heurte la vitrine d'un commerce avant un trottoir. D'autres coups pleuvent. Le dos, les jambes. Le jeune homme de 26 ans s'évanouit. C'est alors que d'autres gilets jaunes s'interposent et le transportent dans un restaurant avant d'alerter les pompiers. "Heureusement que deux personnes m'ont extirpé de là".

Le témoignage de Pierre-Alex Barcoïsbide

Une plainte déposée

Pierre-Alex Barcoïsbide a déposé plainte le lendemain de son agression à la gendarmerie de Mauléon. Lors de son agression, l'un de ses objectifs photo a été cassé. Un 70-200 mm, du matériel de professionnel, dont le pare-soleil a explosé. Il présente aussi une grosse fissure. Aujourd’hui, le photographe tente de comprendre. Depuis samedi il souffre de migraines. Il est aussi victime de plusieurs hématomes dans le dos. 

L’objectif inutilisable de Pierre-Alex Barcoïsbide - Aucun(e)
L’objectif inutilisable de Pierre-Alex Barcoïsbide - Pierre-Alex Barcoïsbide

Plusieurs jours après son agression le jeune photographe tente de recomposer tous les éléments de l'affaire. Pierre-Alex lance d'ailleurs un appel à ceux qui auraient pris des images ou des vidéos de cet épisode.