Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un Picasso estimé à 25 millions d'euros saisi sur un bateau en Corse

mardi 4 août 2015 à 14:59 France Bleu Paris

Vendredi dernier, un tableau de Pablo Picasso estimé à plus de 25 millions d'euros, a été saisi sur un bateau en Corse. Bien que jugé "inexportable" par le gouvernement espagnole, le tableau faisait l'objet d'une tentative d'exportation vers la Suisse.

les douaniers se sont rendus vendredi matin sur le navire transportant l'oeuvre
les douaniers se sont rendus vendredi matin sur le navire transportant l'oeuvre

Ce Vendredi 31 juillet, un tableau de Picasso a été retrouvé à bord d'un bateau accosté au port de plaisance de Calvi , en Corse. Les douaniers français auraient été interpellés par la tentative d'exportation en Suisse depuis le bureau des douanes de Bastia jeudi soir dernier. D'une valeur estimée à plus de 25 millions d'euros, la toile, intitulée Tête de jeune fille appartiendrait à Jaime Botin.

 

Il ne s'agit pas d'un premier coup essai

 

Ce prestigieux banquier espagnol fut, entre 1999 et 2004,vice-président de la banque Santander (premier groupe bancaire du pays). Sa famille a d'ailleurs participé à la fondation de cette dernière en 1857. L'homme de 79 ans aurait déjà essayé de faire transiter l'oeuvre vers l'Angleterre, déposant une demande en décembre 2012, en vain.  Cette fois-ci, la demande d'exportation enregistrée n'a pas été faite à son nom. Toutefois, le navire transportant l'oeuvre est la propriété d'une société dont Mr Botin est actionnaire et battant pavillon britannique.

 

Un trésor National Espagnole

                                                                                                                                                                En mai 2015, l'une des plus hautes juridictions espagnoles, l'Audience Nationale, avait jugé que l'oeuvre appartenait aux "biens d'intérêt culturel" la rendant ainsi "inexportable" . Ainsi lorsque les agents de la douane française se sont rendus à bord du navire, réclamant les documents relatifs à la situation du tableau", Le Capitaine n'a pu présenter "qu'un document d'évaluation de l'oeuvre ainsi qu'un compte rendu (...) de l'Audience Nationale espagnole, confirmant qu'il ne pouvait en aucunc as être sorti de l'Espagne", nous informe un communiqué de l'AFP.

Les autorités françaises attendent donc une éventuelle demande de L'Espagne pour récupérer l'oeuvre.