Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un pilleur d'églises mis en examen et écroué après de nombreux vols partout en France

Un Sarthois de 37 ans a été arrêté en avril par la gendarmerie lors d’un banal contrôle de vitesse dans l’Aisne. Dans la voiture, les officiers ont retrouvé 40 objets de culte et deux tableaux. Soupçonné de dizaines d'autres vols, notamment en Bretagne, il a été mis en examen et écroué.

Plus d'une centaine d'objets provenant de plusieurs églises ont déjà pu être retrouvés ou saisis
Plus d'une centaine d'objets provenant de plusieurs églises ont déjà pu être retrouvés ou saisis © Radio France - Gendarmerie nationale

Le 11 avril dernier, un Sarthois de 37 ans roule trop vite au volant d'une voiture volée. Les gendarmes de l'Aisne l'interpellent et trouvent dans le véhicule 40 objets de culte et deux tableaux cachés sous des couvertures. Grâce à leur fichier national, les officiers font le lien avec plusieurs affaires de vols dans des églises un peu partout en France : Bretagne, Hauts-de-France, Nouvelle Aquitaine, Auvergne, Centre Val de Loire ou encore Pays de la Loire… Autant de régions où des objets de culte manquent à l'appel. Des objets que le trentenaire mis en cause a parfois réussi à revendre à certains brocanteurs. Pour l'instant, selon la gendarmerie, plus d'une centaine d'objets, statues, calices et autres ont déjà pu être retrouvés ou saisis. D'autres ont été bloqués à la vente chez plusieurs professionnels du commerce d’antiquité.

Le voleur présumé est quant à lui mis en examen depuis le 26 avril dernier et incarcéré à la prison de Ploemeur dans le Morbihan en attendant son procès. Un juge d’instruction de Quimper a finalement repris le dossier car l’identité du suspect a été mise en lien avec une série de vols dans des églises du département du Finistère en février. Son ex-compagne - soupçonnée de complicité - a été interpellée en Loire-Atlantique et placée sous contrôle judiciaire.

La gendarmerie lance l'appel aux propriétaires

Selon le chef d’escadron de la gendarmerie de Quimperlé contacté par France Bleu Maine, cette affaire « sort des affaires ordinaires. Le problème avec des cas de délinquance itinérante, c’est l’éloignement entre les lieux [où se produisent les faits], heureusement que nous avons des fichiers nationaux qui nous permettent de faire des liens rapidement ». Olivier Tourangin fait ainsi référence au groupe Objets volés de nature artistique d’antiquité et de brocante (OVNAAB), un service national qui aide à faire le rapprochement dans ce genre d’affaires. 

La gendarmerie de Quimperlé a lancé un appel pour les aider à retrouver les propriétaires des objets volés. Elle est joignable au 02 98 96 67 74. En juin, les gendarmes iront récupérer le reste des ventes bloquées un peu partout en France, avant de diffuser un inventaire avec photo de chaque objet pour qu’ils puissent être restitués.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu