Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un policier alésien jugé pour avoir abattu son ex-compagne

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

Un policier de 38 ans, révoqué depuis, est jugé à compter de ce jeudi par la cour d'assises du Gard réunie à Nîmes. Le 27 février 2016 à Alès, il a assassiné Carine, son ex-compagne, en présence de son petit garçon âgé de deux ans à l'époque. Ses avocats demandent un report de l'audience.

La Cour d'assises du Gard réunie à Nîmes
La Cour d'assises du Gard réunie à Nîmes © Radio France - Ludovic Labastrou

Nîmes, France

Le 27 février 2016, Jean-Régis Julien se présente au commissariat d'Alès (Gard) accompagné de son fils, âgé de deux ans à l'époque. Il affirme avoir tué avec son arme de service son ex-compagne Carine, âgée de 24 ans. Selon l’enquête, il a agi devant les yeux du petit garçon après avoir harcelé et menacé la jeune éducatrice pendant des mois.

Coup de colère ou préméditation ?

Jean-Régis Julien, qui s'est souvent présenté comme une victime au cours de l’enquête, affirme avoir croisé par hasard Carine au volant de sa voiture sur un rond-point près d'un centre commercial à Alès. Selon un témoin, il fait demi-tour, bloque la voiture de son ex-compagne, et lui tire sans un mot trois balles dans la tête. À l'arrière, son fils âgé de deux ans. Un "coup de colère" parce qu’il n'a pas supporté qu'elle le quitte.

"Je pense qu'il a un réel souci avec les femmes qu'il peut voir comme des objets de son plaisir. C'est très égoïste, il n'a pensé qu'à lui. L'autre est coupable de sa douleur d'où son passage à l'acte." (Maître Sylvia Ginane, partie civile)

Un homme "infidèle, manipulateur et menteur"

De nombreux éléments dans le dossier caractériseraient la préméditation. Deux mois avant le drame, l'ex-policier harcelait Carine. Sur son lieu de travail, à son domicile, des coups de téléphone, des menaces. 

Jean-Régis Julien est décrit par une de ses ex-compagnes, parlant également de violence et de harcèlement, comme "infidèle, manipulateur et menteur". Ses avocats ont déposé une demande de renvoi, considérant que vu le nombre de témoins à entendre, deux jours d'audience ne suffiront pas.

Choix de la station

France Bleu