Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un policier de Brive visé par une attaque au couteau, l'agresseur instable sera bien poursuivi

lundi 16 avril 2018 à 18:02 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

Un homme instable psychologiquement s'en est pris avec deux couteaux à un policier de Brive, ce samedi. Sauvé de justesse par l'intervention de ses collègues, le fonctionnaire s'en tire avec une énorme frayeur. Le mis en cause a été jugé pénalement responsable.

Un policier du commissariat de Brive a fait l'objet d'une attaque au couteau ce week-end
Un policier du commissariat de Brive a fait l'objet d'une attaque au couteau ce week-end © Maxppp -

Brive-la-Gaillarde, France

Un policier du commissariat de Brive a vu sa vie défiler, ce samedi un peu avant 13h. Les fonctionnaires sont initialement appelés pour venir maîtriser un jeune homme, instable psychologiquement depuis l'âge de 15 ans. Il vient de frapper sa soeur et de menacer sa mère de mort avec un couteau dans leur maison de la rue André Gide, dans l'ouest de la ville. A leur arrivée, le mis en cause âgé de 20 ans accueille les policiers muni d'un couteau dans chaque main.

Matraques télescopiques et gaz lacrymogènes

Il se rue alors en direction de l'un d'eux qui tombe à la renverse. Ses trois autres collègues ont juste le temps de faire usage de leurs matraques télescopiques et de gaz lacrymogènes pour le désarmer et le maîtriser. Dans la foulée, l'homme est interpellé, placé en garde à vue puis transféré dans un établissement psychiatrique. Mais il sera bien poursuivi dès que son état le permettra. Car, selon l'expertise médicale effectuée, son discernement n'était pas aboli au moment des faits, il est donc pénalement responsable de ses actes. Blessé au dos, le policier tombé à la renverse s'est vu prescrire cinq jours d'ITT.