Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un policier des Hauts-de-Seine mis en cause dans un réseau pédocriminel

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le policier sera jugé devant la cour criminelle des Yvelines en mars, sans jury populaire. Il est accusé de viols sur mineurs, enregistrement, détention et diffusion d'images pédopornographiques.

Illustration police
Illustration police © Radio France

Un policier des Hauts-de-Seine est renvoyé devant la cour criminelle des Yvelines. Il est accusé de viols sur mineurs mais aussi d'avoir enregistré et diffusé des images pédopornographiques dans le cadre d'un réseau pédocriminel à Angers. Les pièces à conviction sont tellement "insoutenables" d'après l'avocate d'une des parties civiles, que le policier ne sera pas jugé par un jury populaire mais par cinq magistrats professionnels, un dispositif issu de la réforme de la justice en 2019. L'avocate a ajouté que la diffusion de ces images dans une cour d'assise classique auraient risqué "de faire perdre 3 ou 4 jurés par jour".

Plus d'une quinzaine de victimes présumées ont été identifiées

Les autorités sont remontées jusqu'au policier après l'analyse de fichiers pédopornographiques détenus par un angevin de 27 ans, dans le cadre d'une autre enquête. L'angevin a été renvoyé devant les assises pour une série de viols et d'agressions sexuelles aggravées, entre 2010 et 2018. 

Le fonctionnaire est lui renvoyé pour viols sur mineurs, détention, diffusion et enregistrement d'images pédopornographiques. Plus d'une quinzaine de victimes présumées ont été identifiées. Au moment des faits, les enfants avaient tous moins de 5 ans et faisaient partie de son entourage. 

Le procès aura lieu en mars. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess