Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un policier marseillais perd son procès contre l'Olympique de Marseille

vendredi 13 avril 2018 à 14:37 Par David Aussillou, France Bleu Provence

Les prud'hommes ont débouté ce vendredi un policier qui réclamait 700 000 euros à l'OM. Le club lui avait signé un contrat à 12 000 euros par mois pour être le Monsieur Sécurité. Des fonctions jamais exercées.

Un policier marseillais devait être le Mr Sécurité de l'OM pour un salaire de 12 000 euros par mois
Un policier marseillais devait être le Mr Sécurité de l'OM pour un salaire de 12 000 euros par mois © Maxppp -

Marseille, France

Yannick Hivard a perdu son procès contre l'Olympique de Marseille. En septembre 2015, le directeur général du club marseillais avait signé avec ce policier un contrat de travail. Comme responsable de la sécurité, il devait toucher un salaire de 12 000 euros par mois et bénéficier d'un logement de fonction et d'une voiture de fonction haut de gamme.

Le policier avait rencontré Vincent Labrune en garde à vue

Devant les prud'hommes de Marseille, le policier, toujours en fonction, réclamait 700 000 euros. Le club olympien assure n'avoir jamais voulu réellement recruter Yannick Hivard, notamment pour éviter des soupçons de conflit d'intérêt. Le fonctionnaire connaissait en effet Vincent Labrune, alors président de l'OM. Les deux hommes s'étaient rencontré lors d'une garde à vue dans le cadre de l'enquête toujours en cours sur les transferts douteux du club.

Le policier a été renvoyé dans ses buts" - Me Labi, avocat de l'OM

L'avocat du policier a rappelé à l'audience que le contrat de travail avait reçu le feu vert d'une commission de déontologie de la police nationale. Les prud'hommes ont débouté Yannick Hivard. "C'est une décision juste, affirme Me Henri Labi, l'avocat de l'OM. Cet individu n'a pas travaillé une seule heure pour l'OM. Il a été renvoyé dans ses buts".