Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un policier mis en examen dans l'affaire Beux : "Une étape importante vers un éventuel procès"

-
Par , , France Bleu RCFM

Maxime Beux a été confronté ce mardi à Reims au policier soupçonné d'être l'auteur du tir de flash-ball qui l'a éborgné. Des faits qui se sont déroulés en février 2016 en marge du match Reims-Bastia. Le policier a été mis en examen. "C'est une avancée significative", a réagi M. Beux.

Maxime Beux au stade de Furiani quelques jours après avoir perdu l'usage d'un oeil à Reims
Maxime Beux au stade de Furiani quelques jours après avoir perdu l'usage d'un oeil à Reims -

"C'est une avancée significative, c'est important, une étape de plus vers un éventuel procès". Joint juste après sa confrontation à Reims avec le policier soupçonné d'être à l'origine de la perte de son œil gauche, Maxime Beux s'est dit soulagé par cette décision. Le policier a en effet été mis en examen pour violence par une personne dépositaire de l'autorité publique ayant entraîné une mutilation permanente. Il y a aura par ailleurs une reconstitution d'ici le mois de juin, à Reims, de nuit, pour coller au plus près à la réalité. "On est optimiste, c'est positif, même si évidemment pour moi rien ne sera plus comme avant ce 13 février 2016", lâche, philosophe, le jeune supporter bastiais. 

C'est positif, même si évidemment pour moi rien ne sera plus comme avant ce 13 février 2016

Maxime Beux avait été victime d'un tir de flash-ball  suite à des échauffourées avec les forces de l'ordre en marge de la rencontre de Ligue 1 Reims-Bastia. Le procureur de la République de Reims avait alors affirmé que la victime s'était blessée seul, en tombant  sur un poteau. Thèse contredite par deux expertises médicales. "Devant le juge d'instruction, ce matin, le policier mis en cause a campé sur ses positions, précise Maxime Beux. Il a osé dire aussi que si c'était à refaire, il le referait parce que, selon lui, il n'a fait que suivre les ordres de sa hiérarchie".  Des explications qui donc n'ont pas suffi à convaincre le juge. Le policier a été mis en examen. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess