Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un pompier côte-d'orien porte plainte après une agression ce jeudi près de Dijon

-
Par , France Bleu Bourgogne

Le pompier, un professionnel aguerri, a été mordu à une main par un homme qu'il tentait de secourir lors d'une intervention près de Dijon ce jeudi. Après avoir fait constater ses blessures, une plainte devait être déposée.

Selon Hubert Poullot, président du SDIS 21, le pompier a été mordu à une main
Selon Hubert Poullot, président du SDIS 21, le pompier a été mordu à une main - FaceBook SDIS 21

Dijon - France

Un pompier Côte-d'Orien a été victime d'une agression, il a été blessé à une main lors d'une opération de "secours à personne" ce jeudi dans une commune proche de Dijon. Au départ les pompiers étaient appelés pour secourir un homme qui titubait sur le bord d'une route. Mais l'intervention s'est compliquée lorsque ce dernier s'est énervé. Le pompier blessé a porté plainte. Cette agression est la cinquième depuis le 1er janvier pour les pompiers de Côte-d'Or. Il y en avait eu neuf sur l'ensemble de l'année 2018.   

"Ce devait être une intervention parmi tant d'autres"

Hubert Poullot, président du Service Départemental d'Incendie et de Secours de Côte-d'Or (SDIS 21) revient sur cette agression. "Nos sapeurs-pompiers ont été appelés pour intervenir auprès d'une personne à proximité de la Métropole. Ce devait être une intervention parmi tant d'autres. Sauf qu'ils se sont rendus compte que cette personne n'était pas dans son état normal. Elle est devenue excitée, affolée et s'en est prise à un sapeur pompier qui s'est retrouvé agressé, insulté et mordu". 

Le sapeur-pompier a été transféré vers le CHU de Dijon "pour recevoir les soins nécessaires" et enclencher "la procédure habituelle du dépôt de plainte qui est automatique car on ne peut pas laisser faire n'importe quoi" commente le président du SDIS 21. 

Hubert Poullot au sujet de cette agression

Hubert Poullot - Maxppp
Hubert Poullot © Maxppp - JC TARDIVON

Matthieu Bregand du Syndicat Autonome déplore cette agression

Pour Matthieu Bregand, président du Syndicat Autonome des Sapeurs Pompiers Professionnels de Côte-d'Or cette agression ne se serait peut-être pas produite si les pompiers de Côte-d'Or étaient partis à quatre comme ce devrait être le cas, selon lui, sur ce genre d'intervention, au lieu de trois. C'est également, explique-t-il, l'illustration du manque d'effectif chez les fonctionnaires. "Arrivé sur les lieux les pompiers auraient dû être secondés par les forces de l'ordre et il n'y avait personne". 

L'homme ne voulait pas aller à l'hôpital

Le forcené ne voulait pas être emmené dans l'ambulance des pompiers. "Ils avaient l'ordre de le conduire à l'hôpital et c'est à ce moment là qu'il est devenu agressif et que l'intervention est devenue plus que compliquée.

Matthieu Bregand pointe du doigt les difficultés actuelles des pompiers. "C'est pour ça qu'il faut des forces de l'ordre, des fonctionnaires, c'est parce qu'on a besoin d'eux tout le temps. Souvent on les appelle et les gendarmes ou les policiers nous disent qu'ils n'ont pas les effectifs nécessaires. En attendant on se débrouille". 

C'est ainsi que les pompiers sont obligés de jouer le rôle "des gendarmes, des policiers et des pompiers en même temps. On est multicartes en ce moment" déplore le syndicaliste. 

Matthieu Bregand

Une réunion ce mardi en Préfecture de Côte-d'Or

Le Service Départemental d'Incendie et de Secours de la Côte-d'Or a immédiatement signalé les faits sur sa page Facebook sous le hastag #touchepasàmonpompier. Du nom de cette campagne nationale destinée à demander à l'État des mesures pour "protéger ceux qui nous protègent". 

Hasard du calendrier, justement mardi 14 mai 2019 à Dijon, sous l'impulsion du préfet de Côte-d'Or une réunion est programmée pour faire le point sur ces agressions de pompiers et les réponses à y apporter. Une réunion programmée de longue date à laquelle Hubert Poullot, président du SDIS 21 ainsi que des représentants du Comité d'Hygiène et de Sécurité des pompiers doivent prendre part.