Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un pompier volontaire landais soupçonné d'avoir causé deux gros feux de forêt en juillet dans les Landes et en Gironde

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde, France Bleu

Un sapeur pompier volontaire est soupçonné d'avoir causé deux incendies qui ont ravagé 90 hectares de forêt en juillet en Gironde et dans les Landes. Ce Landais a été déferré devant le procureur de Mont-de-Marsan ce samedi après avoir été placé en garde à vue jeudi à Parentis-en-Born.

Le jeune sapeur pompier volontaire landais est soupçonné d'être à l'origine des feux de forêt du 16 et du 23 juillet à Salles en Gironde et à Sanguinet dans les Landes
Le jeune sapeur pompier volontaire landais est soupçonné d'être à l'origine des feux de forêt du 16 et du 23 juillet à Salles en Gironde et à Sanguinet dans les Landes - SDIS

Parentis-en-Born, France

Un Landais âgé d'une vingtaine d'années a été présenté ce samedi matin au Procureur de la République de Mont de Marsan. Ce jeune sapeur pompier volontaire est soupçonné d'être responsable du premier gros feu de l'été en Gironde : 68 hectares de forêts et de végétation avaient été détruits le 16 juillet à Salles.

Le Landais est aussi soupçonné d'avoir causé l'incendie de Sanguinet au nord des Landes, huit jours plus tard, le 23 juillet : 22 hectares de pinède avait été détruits, il avait même fallu interrompre le trafic ferroviaire entre Bordeaux et Dax. 

À chaque fois, de gros moyens aériens et plus d'une centaine de pompiers landais et girondins avaient été mobilisés. Par chance, ces feux n'avaient pas fait de blessés mais uniquement des dégâts matériels. C'est d'ailleurs pour ça que le jeune incendiaire présumé n'est pas renvoyé devant une cour d'Assises mais devant un tribunal correctionnel. 

Trahi par son téléphone portable

Les enquêteurs de la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Parentis-en-Born sont remontés jusqu'au Landais grâce, notamment, à des investigations techniques sur son téléphone portable.  Ils l'ont convoqué jeudi dans leurs locaux. Le Landais s'est rendu de lui-même à la gendarmerie où il a été placé en garde à vue.

Le Landais nie les faits. Comme son casier judiciaire est vierge, il a été remis en liberté sous contrôle judiciaire en attendant son procès le 4 octobre à Mont-de-Marsan. Ce sapeur pompier volontaire, présumé pyromane, sera jugé pour dégradations volontaires par incendie. Il encourt dix ans de prison.

Choix de la station

France Bleu