Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un prêtre breton parmi les religieux enlevés en Haïti

Dix personnes, dont sept religieux, ont été kidnappées dimanche 11 avril près de Port-au-Prince en Haïti alors qu'ils se rendaient à une cérémonie. Parmi eux, figure un prêtre breton originaire de Messac en Ille-et-Vilaine.

Le père Michel (ici à droite) fait partie des otages.
Le père Michel (ici à droite) fait partie des otages. - Société des prêtres de Saint-Jacques

Sept religieux ont été enlevés dans la région de Port-au-Prince à Haïti ce dimanche 11 avril. Ils se rendaient à l'installation d'un prêtre quand ils ont été kidnappés avec trois membres de la famille de ce dernier. Leur enlèvement a été revendiqué par un gang qui menace de tuer les otages s'il n'obtient pas un million de dollars. Parmi les victimes figurent un prêtre breton, selon une note de la Conférence haïtienne des religieux que nous avons pu consulter.

ll est très bien intégré, reconnu et apprécié.

Michel Briand est membre de la société des prêtres de Saint-Jacques, un groupe de missionnaires en Haïti et au Brésil basé à Guiclan dans le Finistère. A 67 ans, ce prêtre, originaire de Messac en Ille-et-Vilaine, connaît bien Haïti où il mène des actions depuis plus de trente ans. Surnommé "le curé des pauvres" il a été blessé par balles le 31 août 2015 dans une rue de Port-au-Prince alors qu'il sortait d'une banque. 

Après avoir été soigné en Bretagne, il est reparti sur l'île. "C'est quelqu'un de très engagé et qui aime profondément ce pays. Il y est très bien intégré, reconnu et apprécié," confie le père André Siohan, de la société des prêtres de Saint-Jacques. En 2010, le journal chrétien "La vie" lui a consacré un portrait. Le père Michel Briand racontait alors avoir déjà été victime de jeunes trafiquants de drogue qui avait voulu "lui faire la peau". Il n'a jamais renoncé à sa présence en Haïti. 

Je suis en état de choc.

"Je suis en état de choc comme toute la congrégation mais je ne suis pas inquiet pour le père Michel. C'est quelqu'un de très fort et très calme. Ce genre de situation est malgré tout invivable et traumatisante. Nous essayons de faire tout notre possible pour les faire libérer," confie le père Paul Dossous, le supérieur général de la société des prêtres de Saint-Jacques. "Je crois qu'il faut être confiant. Il va y avoir une grosse pression sur ce groupe et je pense que ça peut accélérer les choses de façon positive", espère le père Siohan.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess