Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un prêtre condamné pour viol sur mineur exerce aujourd'hui en Haute-Garonne

samedi 30 avril 2016 à 21:38 Par Jean Saint-Marc, France Bleu Béarn, France Bleu Pays Basque, France Bleu Occitanie et France Bleu

Un prêtre condamné à cinq ans de prison en 2006 pour un viol sur mineur dirige aujourd'hui la paroisse de Fronton - Bouloc - Castelnau en Haute-Garonne. C'est le journal en ligne Mediapart qui a révélé l'information, confirmée ce samedi par le diocèse.

La cathédrale de Toulouse (photo d'illustration)
La cathédrale de Toulouse (photo d'illustration) © Radio France - Jean Saint-Marc

Bouloc, France

Le père Dominique Spina a été condamné en 2006 à cinq ans de prison, dont quatre fermes, pour un viol commis sur un jeune de 16 ans en 1993. Dominique Spina était alors prêtre du diocèse de Bayonne et c'était le "directeur de conscience" de ce lycéen qui souhaitait devenir prêtre.

D'abord archiviste, il souhaite retrouver une paroisse

Après avoir purgé sa peine, Dominique Spina devient d'abord, en 2007, archiviste à Toulouse. Mais il souhaite rapidement redevenir prêtre dans une paroisse. Demande acceptée, en 2009, par Mgr Robert Le Gall, archevêque de Toulouse, avec l'accord de l'évêque de Bayonne, Mgr Marc Aillet (qui lui n'a pas souhaité répondre à France Bleu). Il lui confie alors la "paroisse des sept clochers", qui comporte notamment les églises de Fronton, Castelnau d'Estretefonds ou Bouloc.

"J'ai examiné le jugement qui ne comprenait pas d'interdiction d'exercer son ministère avec des enfants et des adolescents" précise Mgr Le Gall dans un courrier qui nous a été transmis. Il a toutefois pris des dispositions particulières : le père Dominique Spina n'a pas le droit d'être en contact direct avec des enfants.

Un aller-retour à Lourdes seul avec un jeune garçon

Une règle globalement respectée selon les paroissiens que nous avons rencontrés, qui, d'ailleurs, connaissent pour la plupart le passé et la condamnation de leur curé. Lui reconnaît une entorse à ce règlement : conformément à ce que révèle Mediapart, il avoue avoir accompagné un jeune garçon à Lourdes pour acheter une aube : "c'était avec l'accord de ses parents" précise Dominique Spina qui reconnaît avoir commis là "une imprudence".

"Je mesure avec gravité et une immense tristesse la souffrance de sa victime, je condamne fermement ce crime" – Mgr Le Gall

Aujourd'hui le père Dominique Spina est en arrêt maladie après un problème de santé qui, selon le diocèse, n'a rien à voir avec cette affaire. Les offices sont assurés par le Vicaire général du diocèse de Toulouse. Ce week-end, il fait avant chaque messe un "point factuel" sur le sujet. Il reprend à chaque fois les mots de l'archevêque de Toulouse Mgr Le Gall : le père Dominique Spina a bien commis un acte "extrêmement grave" mais a "purgé sa peine" : "je mesure avec gravité et une immense tristesse la souffrance de sa victime."

Ces révélations de Mediapart sont intervenues après qu'une enquête préliminaire pour des faits de pédophilie a été ouverte par le parquet de Bayonne, pour des faits commis il y a 25 ans. Les deux affaires n'ont rien à voir.