Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Des drapeaux installés sur le toit d'une église d'Albi

-
Par , , France Bleu Occitanie

Dimanche 9 février le Père Paul de Cassagnac, curé de Saint-Jean-Baptiste d'Albi a découvert des drapeaux algérien, tunisien et marocain sur le mur de son église. Un acte "de défiance" inadmissible estime le prêtre qui a porté plainte ce lundi.

L'église Saint-Jean-Baptiste d'Albi.
L'église Saint-Jean-Baptiste d'Albi. © Radio France - Sandrine Morin

Albi, France

La photo circule sur les réseaux sociaux, on y voit un groupe de jeunes accrochant des drapeaux algérien, tunisien et marocain sur le toit d'un bâtiment de brique rouge. Pour le Père Paul de Cassagnac, cela ne fait aucun doute il s'agit de son église, Saint-Jean-Baptiste, dans le quartier Rayssac d'Albi. Dimanche midi, le prêtre a en effet surpris des jeunes accrochant des drapeaux des pays du Maghreb aux murs de son église, il a décidé de porter plainte ce lundi et dénonce "une défiance inadmissible"

"L'église catholique Saint-Jean-Baptiste [...] a été utilisée par un groupe de jeunes dimanche 9 février pour poser un acte de défiance", souligne le diocèse d'Albi dans un communiqué, soutenant le dépôt de plainte du Père Paul de Cassagnac. Le diocèse qui exprime également "son soutien à ceux qui ont été heurtés par cette scène exécrable" et appelle "à rechercher la paix et reveiller le sens religieux pour faire face aux tendances individualistes, égoïstes, et conflictuelles"

Premier incident autour de l'église

Contacté par France Bleu Occitanie, l'évêché s'étonne et reconnait que c'est le premier incident dans le quartier, et ajoute qu'aucune tension n'a jusqu'ici été constatée entre le prêtre et les jeunes de Rayssac. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu