Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un prêtre suspendu par l'évêque du Mans pour son "comportement inapproprié" envers deux femmes

L'évêque du Mans, Mgr. Yves Le Saux, a suspendu le père Benoït Moulay de ses fonctions le 2 décembre pour son "comportement inapproprié" envers deux femmes. Ce religieux de 50 ans est rattaché au diocèse manceau, mais il officie à Rennes depuis deux ans.

Le père Benoît Moulay a été suspendu de ses fonctions à partir du lundi 2 décembre. (image d'illustration)
Le père Benoît Moulay a été suspendu de ses fonctions à partir du lundi 2 décembre. (image d'illustration) © Maxppp - Philippe Lavieille

Le père Benoît Moulay est suspendu de ses fonctions de curé de la paroisse Saint-Hélier, à Rennes, à titre provisoire, depuis le lundi 2 décembre. L'évêque du Mans, Mgr. Yves Le Saux, l'a annoncé dans un message aux fidèles sur le site internet de l'Eglise catholique en Sarthe. Cette décision a été prise suite aux témoignages de deux femmes qui ont croisé la route du prêtre de 50 ans, membre de la communauté de l'Emmanuel. L'évêque du Mans, "en lien étroit avec Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes", a ouvert une enquête en interne, appelée enquête canonique, pour "comportement inapproprié vis-à-vis de femmes majeures". 

Les victimes présumées ont-elles dénoncé des mots, des gestes ou des agressions de la part de Benoît Moulay ? Le diocèse ne souhaite pas apporter de précision pour l'instant. Selon le vicaire du Mans, Paul-Antoine Drouin, les faits ne sont pas encore énoncés pour ne pas nuire à l'anonymat des victimes. "On leur a promis l'anonymat total dans toutes leurs démarches pour qu'elles puissent témoigner", explique-t-il. 

Des faits dénoncés au Mans et à Rennes

Les deux femmes se sont tournées vers l'évêque de leur diocèse. L'une au Mans, où Benoît Moulay a officié dans diverses paroisses de 1998 à 2017. L'autre à Rennes. Il y est curé depuis deux ans. La victime présumée rennaise a ensuite porté plainte contre Benoît Moulay, le lundi 25 novembre. Le parquet de Rennes, en charge de l'enquête, n'a pas souhaité communiquer le motif de sa plainte. Si le parquet décide de mettre en examen le père Moulay, l'enquête canonique sera interrompue. En cas de non lieu prononcé par la justice, l'Église peut décider de relancer son investigation en interne. 

Dans les prochaines semaines, la personne en charge de l'enquête canonique devrait inviter les témoins des agissements du prêtre à des rencontres pour qu'ils livrent leur version des faits. Le responsable conduira également des entretiens avec les victimes présumées, puis avec le suspect. 

En attendant, "le père Benoît restera le temps nécessaire à l’écart dans un lieu adéquat, où il pourra réfléchir et bénéficier d’un suivi psychologique", indique Mgr. Yves Le Saux dans son message aux fidèles.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess