Faits divers – Justice

Un procès de la jalousie à Pau

Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn mardi 29 septembre 2015 à 6:00

L'entrée de la salle d'audience
L'entrée de la salle d'audience - Daniel Corsand

Une femme de 45 ans, surveillante de lycée à Oloron, a demandé à deux anciens élèves de faire peur à son ex-compagnon qui l'avait quitté. Ils sont entrés chez lui avec cagoule, tazer et batte de baseball

Le procès de la jalousie devant le tribunal correctionnel de Pau ce mardi après midi. On juge deux jeunes et une femme. Les deux garçons ont 20 et 23 ans. Elle en a 45. Le 11 novembre dernier, les deux jeunes se sont introduits dans la maison de Pascal à Préchacq Navarrenx, avec des armes, pour lui faire peur. Ils ont agi, semble-t-il, aux ordres de la troisième prévenue.

Elle était l'ancienne pionne de ses hommes de main

Elle était surveillante au lycée Guynemer d'Oloron à ce moment-là. Elle aurait raconté ses mésaventures amoureuses à deux anciens élèves. Elle dit que ce sont les deux jeunes qui lui ont proposé l'intervention musclée. Eux disent que c'est elle qui leur a demandé, qui leur a même acheté les casques, cagoules et le tazer. La mission était de faire peur. C'est réussi. L'ancien compagnon rentrer chez lui avec sa nouvelle petite amie. Le portail ne s'ouvre pas. Il n'y a plus d’électricité. Il entre chez lui et voit deux ombres. Il veut les enfermer à l'intérieur, mais ils arrivent à sortir, le menace avec le tazer donc et une batte de baseball. Ils lui disent : "vous avez de la chance". Et ils sont partis. 

Il en veut à ceux qui ont pu lui causer autant d'angoisses et de craintes. A lui et à sa nouvelle compagne

— L'avocate de l'agressé

Maitre Alexandrine Barnaba

Sur le coup Pascal n'a même pas pensé que son ex ait fait le coup. Et puis, au fil de l’enquête, ce scénario s'est précisé. Si lui n'a rien vu venir, sa nouvelle compagne a eu des doutes dès le début.