Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un procès sous haute tension devant la Cour d’Assises du Loiret

mardi 10 avril 2018 à 8:32 Par Eric Normand et Christophe Dupuy, France Bleu Orléans

Un procès très attendu s’ouvre ce mardi devant la Cour d’Assises du Loiret. C'est le procès de l’assassinat en mars 2012 d’un homme de 32 ans abattu en pleine rue dans sa voiture dans un quartier de la Source à Orléans. Il doit durer quatre jours.

Un procès tendu pendant 4 jours au tribunal d'Orléans
Un procès tendu pendant 4 jours au tribunal d'Orléans © Radio France - Anne Oger

Orléans, France

Le 24 mars 2012, un homme de 32 ans est abattu en pleine rue dans sa voiture dans un quartier de la Source à Orléans. Quatre personnes comparaissent pour assassinat et complicité d’assassinat. Tous, sauf un qui est toujours recherché, sont libres placés sous contrôle judiciaire. Le procès s'annonce tendu, des renforts de police seront présents pour sécuriser les alentours du tribunal et le palais de Justice d'Orléans. 

Un procès sur fond de rivalités communautaires

Cette rivalité, c’est celle qui anime certains membres de la communauté berbère d’un côté, à ceux de la communauté arabe de l’autre. La victime, Mohamed el Hanch surnommé "le sauvage" est d’origine berbère du Rif, cette partie montagneuse du nord-ouest du Maroc. Présenté comme un caïd du quartier, il ne cache pas sa haine des marocains de Casablanca et des tunisiens. Un différend l’oppose à Yassin Ben Ali un tunisien d’origine. Une semaine avant les faits, Mohamed el Hanch et sa bande tabasse Yassin Ben Ali. Quelques jours plus tard, Ben Ali se venge.  Avec des amis, il débarque au pied de l’immeuble d’El Hanch qui déménage avec sa belle-famille. 

Un tir de 9mm dans le dos de la victime

Provocation, menace, coups de battes de baseball, la victime se réfugie dans sa voiture pour récupérer une arme. Situé à quelques mètres de là, Hatim Saboh, un complice de Ben Ali tire un coup de 9mm dans le dos de Mohamed el Hanch qui avant de sortir de son véhicule et de s’écrouler mortellement dans la rue réplique de plusieurs coups de feu. Plusieurs éléments apparus au cours de l’instruction ont conduit la justice à retenir la préméditation et qualifier ces faits d’assassinat.

Le procès doit durer quatre jours. Le verdict est attendu vendredi.