Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un prof de sport interpellé en flagrant délit de tag d'horodateur à Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde

Le professeur de sport a été arrêté ce lundi 17 juin, rue de Pineau à Bordeaux, en train de taguer un horodateur. Il n'en était visiblement pas à son coup d'essai. Le quinquagénaire est convoqué devant le tribunal correctionnel le 9 juillet prochain.

Le professeur de sport a été interpellé en flagrant délit de tag sur un horodateur de la rue de Pineau, à Bordeaux
Le professeur de sport a été interpellé en flagrant délit de tag sur un horodateur de la rue de Pineau, à Bordeaux © Radio France - Marie Rouarch

Bordeaux, France

Le clavier de l'horodateur de la rue de Pineau, dans le quartier de la Bastide, à Bordeaux, est quasiment illisible, tagué à la peinture noire. Œuvre d'un professeur de sport interpellé en flagrant délit, ce lundi 17 juin, alors qu'il se rendait dans son établissement scolaire. L'homme, âgé d'une cinquantaine d'années, aurait une trentaine de dégradations d'horodateurs bordelais à son actif. Il devra en répondre devant la justice le 9 juillet prochain.

Les plaintes déposées par la société Urbis Park s'accumulaient depuis plusieurs mois : une centaine en tout, pour des horodateurs dégradés, essentiellement dans les secteurs Mériadeck et Bastide, tagués ou endommagés avec de la colle ou du silicone. Les enquêteurs de la sûreté urbaine ont finalement réussi à identifier un des vandales, grâce à un témoignage. Une personne a relevé la plaque d'immatriculation d'un homme en pleine "séance" de tag sur un appareil, en janvier dernier. L'information a conduit les policiers jusqu'à ce professeur de sport béglais, en activité dans le quartier de la Bastide, à Bordeaux.

C'est donc grâce à la surveillance mise en place que le quinquagénaire a pu être interpellé en pleine action ce lundi. Le professeur a immédiatement été placé en garde à vue. Il a reconnu une trentaine d'actes de vandalisme. L'homme aurait évoqué des motivations politiques pour justifier ses actions : un "trop-plein" d'horodateurs dans les quartiers populaires comparé à une présence jugée "modeste" dans les quartiers plus favorisés. L'enseignant a été présenté au Procureur de la République de Bordeaux ce mercredi. Il est poursuivi pour "dégradations volontaires de biens privés" et devra en répondre devant le tribunal correctionnel, ce 9 juillet.