Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un professeur du Conservatoire de Tours suspendu pour avoir publiquement évoqué l'affaire de pédophilie

jeudi 28 juin 2018 à 6:14 Par Annabelle Wanecque, France Bleu Touraine et France Bleu

Un professeur de chant du Conservatoire de Tours a été suspendu jusqu'à la prochaine convocation d'un conseil de discipline. La mairie lui reproche notamment d'avoir évoqué avec ses élèves l'affaire de pédophilie qui touche l'institution.

Un deuxième professeur de chant du Conservatoire de Tours a été suspendu pour avoir parlé de l'affaire de pédophilie à ses élèves
Un deuxième professeur de chant du Conservatoire de Tours a été suspendu pour avoir parlé de l'affaire de pédophilie à ses élèves - Capture d'écran Google

Tours, France

Il ne fait sans doute pas bon parler de ce qui fâche au Conservatoire de Tours. Il y a un peu plus de 4 mois, un scandale de pédophilie éclatait en son sein, avec ce chef de choeur, Pierre-Marie Dizier, poursuivi pour viols et agressions sexuelles sur plusieurs mineurs. Un autre professeur de chant du Conservatoire se voit aujourd'hui suspendu par la mairie de Tours pour avoir parlé. Parlé sur les réseaux sociaux, mais aussi à ses élèves.

Une prise de parole qui gêne

Ce qui lui est reproché, c'est un cours qu'il donne devant des élèves de 6ème et de 5ème le 31 mai dernier, des élèves qui font partie de la maîtrise et qui du coup ont été en contact avec Pierre-Marie Dizier. A l'occasion de ce cours, ce professeur aborde l'affaire avec les jeunes. Il l'affirme aujourd'hui, "j'ai fait mon devoir, ces enfants avaient besoin de parler". Et c'est donc pour ça qu'il est aujourd'hui suspendu avant un prochain conseil de discipline. Dans la lettre qu'il reçoit du maire de Tours le 4 juin dernier, il lui est notamment reproché de ne pas avoir fait son cours de musique et d'avoir installé "un moment de parole" avec les enfants. Il leur aurait aussi affirmé qu'il n'y aurait plus de maîtrise l'an prochain, et qu'eux n'auraient donc plus cours au conservatoire. Ce professeur assure de son côté avoir simplement parlé de menaces sur l'avenir de la maîtrise. 

Pour la mairie en tout cas, ces faits, cette "attitude et ses propos déplacés" comme dit le courrier, sont "suffisamment importants" pour justifier une suspension. Face au droit de réserve des fonctionnaires, ce professeur de chant, lui, oppose le droit d'alerte.

Déjà suspendu trois jours

Un épisode de plus pour ce professeur, qui avait déjà été suspendu trois jours il y a quelques semaines pour avoir publiquement parlé de l'affaire sur les réseaux sociaux. Lui a fait valoir ses droits à la retraite, mais il estime avoir été poussé à le faire. Sa retraite devrait être effective le 1er octobre prochain, alors qu'il aurait pu encore travailler trois ans selon lui. Il est donc toujours suspendu, mais tout en touchant son salaire, en attendant sa prochaine convocation devant un conseil de discipline.