Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un projet d’attentat à Orléans déjoué la semaine dernière

mardi 22 décembre 2015 à 17:42 Par Géraldine Marcon, France Bleu Orléans et France Bleu

Ce mardi, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a expliqué qu’un projet d’attentat a été déjoué la semaine dernière dans la région d’Orléans. Dans cette affaire, la DGSI a interpellé deux hommes qui ont été mis en examen le 19 décembre.

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.
Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. © Maxppp - Delmi Alvarez

Un projet d'attentat visant "des représentants de la force publique dans la région d'Orléans a été déjoué la semaine dernière par la DGSI" a déclaré ce mardi Bernard Cazeneuve. Le ministre de l’Intérieur, qui s’exprimait à Toulouse devant les gendarmes et les forces de police a précisé que deux hommes de nationalité française avaient été interpellés, avant d'être mis en examen et écroués le 19 décembre dernier dans cette affaire. L'un des individus est âgé de 20 ans , il est inconnu des services de police,  au contraire du deuxième âgé de 24 ans et connu pour des faits de délinquance.

Les deux jeunes hommes mis en examen étaient "en contact avec un Français jihadiste présent en Syrie" selon le ministre de l'Intérieur. Ils étaient surveillés par la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure) depuis plusieurs mois et selon nos confrères de France Info ils avaient réussi à trouver un financement et cherchaient à se procurer des armes. L'un d'eux a reconnu en garde à vue qu'ils projetaient des attaques à l'encontre de militaires, de gendarmes de policiers et de représentants de l'État. "Ces arrestations sont le résultat d'un travail minutieux de nos services de renseignement et portent à 10 le nombre d'attentats déjoués sur le territoire national depuis 2013" a également précisé Bernard Cazeneuve.